Solitaire du Figaro. Regroupement en vue, rien n’est joué, un suspens au ralenti

Skipper Macif @ A. Courcoux

Quel suspens sur cette 3e étape. Un suspens au ralenti qui ne dépasse guère les 4 nds et qui a permis à Eric Péron et Armel Le Cleac’h de revenir dans le match cet après-midi alors que leurs positions en queue de peloton ce matin ne présageait rien de bon. Sam Goodshild, Xavier Macaire et Yann Eliès s’en voudront peut-être d’avoir laissé la porte ouverte à l’est après s’être enfermé dans une option ouest qui les a littéralement arrêtés sur place comme l’ensemble de la flotte. Mais avaient-ils le choix ?
Le vent dicte son scénario et à 130 mn de l’arrivée à St Nazaire impossible de dire qui aura pris l’avantage. Pour l’instant, le grand gagnant reste Armel Le Cleac’h qui conserve encore son maillot jaune et cela risque de partir par devant à l’approche de Groix. Mais avant cela, il va falloir que le vent revienne en fin de journée.