Solitaire du Figaro. Armel Le Cleac’h remporte sa troisième Solitaire !

Victoire d'Armel Le Cleac'h @A . Courcoux

Armel Le Cleac’h remporte la 51e édition de la Solitaire du Figaro, sa troisième victoire qui le met au rang des grands champions de l’épreuve Philippe Poupon, Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux, Jérémie Beyou et Yann Eliès. Une victoire qui fait du bien pour la suite. La première sur la Solitaire pour son partenaire Banque Populaire.

Malheureusement, faute de vent on n’aura pas eu de dernière étape. Mais la victoire est méritée pour Armel qui aura brillé sur ces 3 étapes : le parfait décalage sur la première étape, le bon placement sur la deuxième et une belle réussite sur la troisième avec un coup audacieux.

C’est bien la Solitaire qui a choisi Armel cette année. Mais cela aurait pu être à l’issue de la troisième étape, Yann Eliès ou bien encore Xavier Macaire et Sam Goodshild qui la méritaient tout autant avec un Tom Laperche non loin. Que dire aussi de Fred Duthil, deuxième à 10 minutes qui avait lui-aussi ses chances.

Cette édition n’aura ressemblé a aucune autre. Elle aura eu une constante : Peu de vent du début à la fin.

A mi-parcours, Gildas Mahé (Breizh Cola), admiratif, confiait, après la démonstration du vainqueur du dernier Vendée Globe (deuxième en 2008 et en 2012) : « Il nous a donné une leçon de voile. Ça me rappelle son état de grâce quand il avait gagné La Solitaire en remportant trois étapes sur quatre (en 2010). Quand il est comme ça, il fait peur ». Le directeur de course de La Solitaire du Figaro, Francis Le Goff ajoutait : « Armel n’est pas venu pour faire deuxième, il s’en fiche d’être sur le podium, il veut juste gagner. Du coup, quand il sent qu’il y a une bonne option, il la pousse à fond. »

L’objectif est donc rempli pour « le Chacal », à qui Saint-Nazaire réussit décidément bien, puisqu’il s’y était classé deuxième de la deuxième étape sur sa première Solitaire en 2000, terminée au général à la seconde place, avant d’y remporter l’édition 2003 pour 13 petites secondes devant Alain Gautier. Le triplé en poche, il va pouvoir sereinement passer à ses futurs projets : accompagner Clarisse Crémer dans la préparation du Vendée Globe sous les couleurs de Banque Populaire et suivre la fin de la construction de l’Ultim Banque Populaire XI, attendu au printemps prochain.

La réaction d’Armel Le Cléac’h : « La décision de ne pas donner le départ est logique. Gagner cette troisième Solitaire était l’objectif que je recherchais depuis deux ans donc c’est génial. Je rejoins mes camarades avec lesquels on a quasiment commencé ensemble, Yann (Eliès) et Jérémie (Beyou), ainsi que les grands, Michel Desjoyeaux, Philippe Poupon et Jean Le Cam, ce sont de super marins, je suis content de rejoindre ce petit club fermé. C’est ma douzième participation, j’ai commencé ma première Solitaire il y a vingt ans, il y a eu du chemin parcouru depuis, je n’ai pas gagné tous les ans, il y a eu 2003, 2010 et 2020, il a fallu être patient pour aller chercher cette troisième étoile. Je suis ravi, il y avait une super ambiance sur cette Solitaire, un niveau de dingue, toutes les générations se mélangent, avec les expérimentés comme moi, Yann et Fred (Duthil) qui fait une belle deuxième place, et derrière les petits jeunes qui poussent, ce sont les champions de demain. Je suis content de les avoir encore battus cette année, mais ça sera de plus en plus compliqué dans les années à venir. On a fait plus de 1500 milles, trois grosses étapes avec du suspense, une météo variée, on a réussi à faire un parcours très complet, on a été jusqu’à Dunkerque, on a viré le Fastnet, on est arrivés ici à Saint-Nazaire, ça reste une super Solitaire, je suis content d’avoir inscrit mon nom au palmarès et d’avoir rempli mon objectif. Je m’étais donné deux ans pour y arriver en revenant après avoir vécu une Route du Rhum très difficile, tout le travail qu’on a fourni avec l’équipe a payé, il a fallu se remotiver, repartir sur un nouveau projet, ça va me lancer vraiment dans les meilleures dispositions pour la suite du projet avec Banque Populaire. Je les remercie encore de leur confiance, parce que l’année 2018 a été très dure, deux ans après, je leur offre cette Solitaire qu’ils n’ont jamais gagnée, c’est génial ! »