Solitaire du Figaro. Armel Le Cleac’h : « Une étape étape compliquée du début à la fin « 

Armel Le Cleac h (Banque Populaire) 4e de l'étape 3 Dunkerque/Saint-Nazaire @ A. Courcoux

Armel Le Cleac’h a encore rendu une copie incroyable sur cette 3e étape en finissant à la 4e place de la troisième étape de la Solitaire du Figaro marquée par d’innombrables rebondissements depuis le départ de Dunkerque samedi dernier. La réussite est toujours du côté des grands champions. Au classement général, Armel reste en tête avec une dizaine de minutes d’avance* sur Frédéric Duthil, vainqueur de l’étape et se projette déjà sur la 4e et dernière étape.

« Cette troisième étape a été compliquée du début à la fin ! J’ai pris un bon départ et été dans le match le premier jour et la première nuit. Puis en arrivant en approche d’Antifer, il y avait deux options possibles, à la côte ou au large. J’ai choisi d’aller au large mais je n’ai pas été assez tranchant dans ma prise de décision. C’était un peu la double peine car, du fait de mon retard, j’ai eu le courant dans la figure dans le Raz Blanchard. Je n’étais pas très bien placé à l’approche des côtes bretonnes mais je savais que la route serait encore longue et très aléatoire. J’ai ensuite fait une belle option dans le chenal du Four qui a permis de recoller avec le paquet de tête. Pour le dernier tronçon entre l’île de Sein et l’arrivée, j’ai choisi de rester au large pour garder plus de pression. Ce choix m’a permis de bien me positionner pour la fin d’étape. »

« J’imaginais réaliser un doublé quand j’ai vu passer trois bateaux sous mon vent… »

« J’ai bien navigué aujourd’hui. Au niveau de Belle-Ile, j’imaginais réaliser un doublé en remportant l’étape à Saint-Nazaire et en gardant la tête au classement général. Mais j’ai vu passer trois bateaux sous mon vent, qui ont pris l’extérieur de Belle-Ile, dont Frédéric Duthil qui a remporté l’étape. Il a su être opportuniste et il devient mon adversaire le plus dangereux pour la victoire finale. »

« J’ai eu des moments de doute »

« J’ai eu des moments de doute sur cette étape. Le classement bougeait beaucoup et il fallait être solide nerveusement. Mais je savais que le schéma météo serait très aléatoire à partir de la pointe bretonne et qu’il y aurait des possibilités de revenir. On a déjà vécu de tels retournements de situations par le passé sur la Solitaire. Au final, je m’en sors bien et je garde la tête au classement général. »

« Il est possible que la quatrième étape se transforme en mano a mano »

« Je n’ai plus que dix minutes d’avance sur Frédéric Duthil. Ce n’est pas énorme mais c’est toujours bon à prendre ! Nous avons un petit matelas d’avance sur les autres concurrents et il est possible que la quatrième étape se transforme en mano a mano entre Fred et moi. Le scénario de la course dépendra beaucoup de la météo. En attendant, il va falloir bien récupérer pour être lucide sur cette dernière étape qui sera un sprint décisif. »

* 10 min 43 d’avance sur Frédéric Duthil, Technique Voile – Cabinet Bourhis Generali (avant jury)