25-30 nœuds, une mer très agitée : il n’en fallait pas plus pour que les Yngling, Tornado, 49er, Laser Radial (féminin) et 2.4 restent à terre. Ceux qui sont allés en mer, c’est-à-dire les planches à voile, 470 et Laser Standard ont souffert, causant plusieurs abandons. Si les Mistral s’en sont plutôt bien tirés – ils ne sont que six chez les hommes (sur 59 inscrits) à n’avoir pu terminer leurs deux manches et huit chez les femmes (sur 28) – les dériveurs ont été soumis à rude épreuve avec plusieurs dessalages spectaculaires.470 : 15 abandons sur 27 engagéesDans ces conditions, les féminines n’ont pas été à la fête comme en témoignent les 15 abandons (sur 27 équipages engagés) en 470 femmes. Hier à Hyères, il fallait donc être à la fois costauds et bons techniciens pour tirer le meilleur parti des conditions. A ce petit jeu, le Marseillais Fabrice Hassen (YC Pointe Rouge), déjà vainqueur de la SOF 2004, a été brillant en alignant deux victoires en planche. Chez les femmes c’est également la lauréate de la SOF 2005, l’Ukrainienne Olga Maslivets qui remporte la manche du jour dans laquelle la meilleure française, Marine Behagel (Crocos Elorn Brest) se classe 6e. En 470, les tricolores ont tiré leur épingle de ce jeu musclé : Ingrid Petitjean et Nadège Douroux (SN Marseille) terminent 2es derrière les Israéliennes Buskila – Kornitzki et le nouveau duo français Blandine Rouille (CNV Aix-les-Bains) – Manon Borsi (COYCH Hyérois) qui signe une méritoire 9e place. Chez les hommes, où la flotte est répartie en deux groupes, les frères Bonnaud (SN Sablais), également vainqueurs à Hyères en 2004, sont 2es derrière les Ukrainiens Braslavets-Matvienko. Dans le même groupe, Nicolas Charbonnier (YVC Antibes) et Olivier Bausset (CN Sainte Maxime) terminent 7es. L’autre groupe a été dominé par les Italiens Zandona et Della Torre.