Scallywag et team AkzoNobel toujours en tête

0
3
Leg 6 to Auckland, day 12 on board Sun hung Kai/Scallywag. Game of clouds. John Fisher helming his way through the clouds. 18 February, 2018.

Cette sixième étape de la Volvo Ocean Race mets les nerfs des équipes à rude épreuve à commencer par les favoris Dongfeng et Mapfre relégués à l’arrière de la flotte et qui peinent à 93 milles derrières les leaders SHK Scallywag et team AkzoNobel.

Mais rien n’est joué dans cette étape où les pièges sont nombreux. Premiers à avoir heurté une nouvelle (vaste) zone de convergence sud-Pacifique, après être entrés dans l’hémisphère sud il y a un peu plus de deux jours, les deux leaders ont été stoppés net dans leur élan ! Vitesses anéanties, allures ralenties, écarts nettement réduis ! Ce matin, SHK Scallywag est en tête au classement, mais pour combien de temps ? Seulement 75 milles séparent désormais la flotte, un écart quasiment divisé par 3 en une journée, puisqu’hier, MAPFRE, alors en queue de peloton était à plus de 200 milles du leader…

Le skipper espagnol Xabi Fernández n’est pas du genre à abandonner, et son texte envoyé ce matin nous montre que cette étape à vite fait d’être relancée, et que la/les opportunité(s) de revenir vont être scrutées avec la plus grande attention :

« Quelle étape nous vivons une nouvelle fois ! C’est assez dingue à bord de MAPFRE pour être honnête… puisque tout à brutalement changé durant ces derniers jours. Bien sûr, nous sommes toujours en difficultés à l’arrière de la flotte, mais nous avons de réels espoirs que les choses s’améliorent au cours de cette étape. Il y a encore beaucoup à jouer au passage des îles Salomon, et on commence à se dire qu’on va avoir une nouvelle opportunité… voyons voir si ce sera le cas, et si on en tire parti ! »

Bien qu’ils viennent de concéder une dizaine de milles aux leaders pendant la nuit, ils ont tout de même refait une belle partie de leur retard, et même si les conditions ne sont pas les plus attrayantes en regardant le menu de la semaine, Xabi reste relativement positif : « Le temps n’est pas fabuleux ces jours-ci, c’est très humide, il pleut, et on ne peut pas vraiment rester au sec, mais au moins, nous avançons, et il fait moins chaud. »

Jamais bien loin de leur principaux rivaux, Dongfeng Race Team naviguent à 1,6 milles des espagnols, légèrement plus à l’est. Charles Caudrelier se montrait lui aussi optimiste et lucide, vis-à-vis de la situation :

« Nous sommes derniers avec MAPFRE, ce qui n’est pas habituel mais je pense qu’on le mérite, on a pris une mauvaise décision hier mais le moral est toujours bon, l’étape est encore longue et je pense qu’ils [les leaders] ont une partie tres compliquée devant eux pour les prochains jours. »

« Ça va être très difficile jusqu’à la fin… de notre côté, il y a toujours espoir, et il faut le conserver pour rester positif, et tout donner pour encore réduire l’écart entre les leaders et nous, pour pourquoi pas avoir une opportunité à la fin… ! »

Réduire l’écart avec les leaders, c’est précisement ce que vient de faire Team Brunel avec brio… Alors que les néerlandais accusaient 125 milles de retard sur le premier hier matin à la même heure, ils sont revenus à moins de 8 milles de SHK Scallywag, et sont actuellement sur le podium, derrière AkzoNobel. Turn the Tide on Plastic est l’actuel quatrième, à 40 milles du premier, et à 35 devant les deux derniers…