Sardinha Cup. J-2 avant le départ

Le premier grand rendez-vous des Figaro Bénéteau 3 se déroulera ce week-end à St-Gilles-Croix de vie avec la Sardinha Cup. Une course en double qui va permettre d’étalonner le niveau de chacun avec 34 duos inscrits. Le ralliement à St Gilles a permis de faire une dernière session d’entraînement et pour beaucoup de “dormir” pour la première fois à bord. Les prévisions météos s’annoncent bonnes pour la première course qui partira ce samedi a 16h avec 14-16 nds de vent. Au-dessus de 20 nds, certains coureurs auraient peut-être appréhendés la course suite aux problèmes rencontrés sur les barres de flêche – 6 bateaux en auraient déjà cassés. La Sardinha commence par un prologue de 140 à 200 milles (coefficient 1), puis deux grandes étapes de 390 à 800 milles (dotée chacune d’un coefficient 3).

Passage en mode « course »
Après deux mois et demi de préparation intensive, Tanguy Le Turquais est dans les starting-blocks de la Sardinha Cup. « J’ai effectué un gros bloc d’entraînement avec le pôle de Lorient Grand Large depuis la fin du mois de janvier et le convoyage que j’ai effectué ce début de semaine entre le Morbihan et la Vendée a, en quelque sorte, marqué la fin de ce bloc. Je suis super content de rentrer maintenant dans le vif du sujet. Je suis plutôt content du boulot qui a été fait cet hiver car nous avons beaucoup navigué et ce, dans toutes les conditions. J’ai pu voir qu’on allait vite et cela m’a donné de la confiance même si je sais que ce qui se passe à l’entraînement est différent de ce qui se passe en course. En tous les cas, je me sens à l’aise sur le bateau et je sens que je progresse », note Tanguy qui a fait le choix de régater en double avec Armand de Jacquelot pour cette première confrontation. « Notre objectif sur cette Sardinha Cup sera d’abord de terminer toutes les étapes à 100% du potentiel du bateau car on sait qu’avec des bateaux neufs, une casse matérielle peut vite arriver. », termine Tanguy Le Turquais.

Aexis Loison en double avec Frédéric Duthil sur la Sardinha Cup
« On a tous très envie de voir ce que le bateau a dans le ventre et on est aussi tous très impatients de passer du temps à bord au large. Pour ça, la Sardinha Cup va être un super premier grand test, avec à la fois un super plateau et un super format », explique Alexis Loison.« Lorsque j’ai commencé à collaborer avec Fred de Technique Voile pour mes voiles, je me suis dit que c’était bien de l’emmener sur la Sardinha Cup avec moi pour qu’il soit à bord afin de voir les choses par lui-même. Cela permettre de faire un bon retour aux designers et à son équipe pour le jeu de voiles version 2 que j’utiliserai en solo pour la Solitaire Urgo – Le Figaro. Reste que si je forme un duo avec lui, ce n’est pas la seule raison. Fred est aussi un marin super fort. C’est quelqu’un de très intuitif. Il ne parle pas beaucoup mais il arrive à bien décortiquer les choses en termes de sensations. En plus de ça, il a l’expérience de plein de bateaux (Mini 6.50, Class40…) », note le navigateur Cherbourgeois qui se réjouit de son binôme.
“Faire la course va nous permettre de cumuler une grosse base de travail en un temps très restreint pour avancer sur les futures voiles. Ce sera à la fois super intéressant pour nous et pour Alexis mais je reste évidemment très motivé par ailleurs pour faire une belle perf. J’ai toujours été un compétiteur et je compte bien aider Alexis à marquer les esprits tout de suite puis à lui donner de la confiance pour le reste de la saison lors de ce premier test grandeur nature », commente Fred Duthill.

Achille Nebout fera parti des “vrai” bizuth et courra en double avec l’expérimenté Xavier Macaire ” La Sardinha va être un moment fort pour ce début de saison, elle se court en double, mais nous allons beaucoup alterner avec Xavier, et donc naviguer seul. Je vais essayer d’apporter toute mon énergie, de me faire mal, de voir comment je réagis. Ça va être un apprentissage rapide et une bonne mise en confiance ! ” se réjouit Achille.  “C’est un projet à la fois excitant et effrayant, c’est tellement nouveau pour moi ! Je suis dans l’action depuis plusieurs mois, donc je n’ai pas trop le temps de cogiter là-dessus. J’ai une chance énorme de naviguer aux côtés de grands marins. Le classement bizuth, avec un très beau plateau cette année, permet aux jeunes qui débutent de pouvoir jouer avec les pros.