Sardinha Cup. Départ reporté pour des barres de flèches défectueuses !

La décision de reporter le départ de la Grande Course n°2 initialement prévue mardi 9 avril, troisième et dernière étape de la Sardinha Cup, n’est pas anodine surtout pour le groupe Bénéteau alors que le tout premier rendez-vous des Figaro 3 se déroule presque à domicile à St Gilles Croix de Vie.
Livrés en janvier et février, les 45 premiers modèles ont eu peu de temps pour naviguer mais très vite plusieurs problèmes ont été reportés et des modifications effectuées par les skippers à leur réception comme sur le bout-dehors ou des problèmes d’étanchéité des trappes de foil. Les premiers entraînements, dans du vent médium à fort ont également montré des faiblesses sur les barreaux des barres de flèches. Fabriquées par Sparcaft, les barres des flèches construites en 3 morceaux ne résistent pas aux efforts du bateau à pleine toile.
Au moins 7 bateaux en ont ainsi cassé en entrainement obligeant le chantier à trouver une réponse. La Sardinha Cup arrivant vite, une solution provisoire a été mise en place mais qui visiblement n’a pas rassuré les skippers à l’issue de la 1ère grande course assez musclée. On les comprend, personne n’a envie de prendre le risque de voir le mât lui tomber dessus, sportivement de perdre sa saison le temps d’en avoir un autre et financièrement de perdre de l’argent. C’est la raison qui a poussé notamment Gildas Morvan a abandonner dans la 1ère course après avoir constaté des problèmes sur celles-ci ou Robin Marais qui a stoppé sa course pour se réfugier à Royan.

La décision a donc été prise ce samedi, après concertation avec tous les skippers, par le directeur de course, Francis Le Goff, en accord avec Estelle Graveleau, directrice de Team Vendée Formation, qui co-organise cette épreuve inaugurale du Championnat de France Elite de course au large. « Beaucoup de marins nous ont fait remonter après la Grande Course n°1 des problèmes au niveau des barreaux de barres de flèches, explique Francis Le Goff. Dans ces conditions, pour la sécurité de toute la flotte, nous ne sommes pas en mesure de lancer la troisième étape tant que ces problèmes techniques n’auront pas été résolus [par la société Sparcaft, qui fournit les mâts, NDLR]. Tous les bateaux vont être équipés dans les prochains jours de nouveaux barreaux, ce qui devrait nous permettre de lancer un départ. Je tiens à remercier tous les skippers qui ont compris la décision et manifesté leur désir de disputer la troisième étape de la Sardinha Cup », conclut Francis Le Goff. La date du départ sera annoncée ultérieurement.