Le premier Act d’ouverture des Extreme Sailing Series™ a été remporté par l’équipe SAP. Neuf équipes ont navigué sous un ciel bleu clair combiné à une brise de nord-est de 25 nœuds dans les eaux anormalement agitées de la capitale d’Oman. L’action fut spectaculaire, avec la flotte des GC32, catamarans équipés de foils, voler autour du ‘Stade Nautique’ de Mascate au large du Golf d’Almouj.

Avec des vitesses atteignant les 31 nœuds, les équipages ont repoussé leurs limites pour dompter leurs GC32 sur les 6 manches courues. Après 26 courses lancées sur quatre jours, trois équipages : SAP Extreme Sailing Team, Oman Air et Alinghi, ayant participé à la dernière course, valant deux points, étaient capables de remporter la victoire.

Mais après une course rapide et intense, SAP Extreme Sailing Team barré par le Kiwi Adam Minoprio, remportait la victoire de l’Act 1 grâce à sa deuxième place, franchissant la ligne derrière Team Tilt, nouvel équipage invité.

Il s’agit de la première victoire de l’équipe SAP Extreme Sailing depuis mai 2015, et leur première place à Qingdao, en Chine. « Ce fut une super journée et c’est un bel aboutissement pour l’équipe », déclarait le co-skipper Rasmus Køstner. « Nous savions que nous étions en tête dans la dernière course et voulions vraiment gagner l’Acte. C’était une régate intense et nous avons dû nous battre jusqu’à la dernière course, mais c’est fantastique de franchir la ligne d’arrivée en remportant la régate. Ça faisait un moment que nous avions gagné et c’est agréable de revenir au sommet du classement.  »

La dernière course a également vu Alinghi, champion des Extreme Sailing Series 2016, arracher la deuxième place du classement général à Oman Air, juste sur la ligne d’arrivée.
L’équipe française ENGIE, skippée par Sébastien Rogues, termine 5è et poursuit sa progression pour se hisser au top. L’équipe Anglaise Land Rover et les kiwis finissent aux dernières places.