Un salon Nautic de plus en plus petit

Le Salon Nautic s’achève. Cette édition était plus marquée que les autres par son faible nombre d’exposants. Une situation qui s’aggrave depuis quelques années.

En parcourant les allées du Nautic, on est frappé par le faible nombre d’exposants et des stands immenses donnés à certains pour faire bonne figure mais qui ne trompent personne. Le salon de la piscine jouxte le stand du Flying Phantom et cache mal l’espace libre derrière les cloisons qui accueillaient jadis un Nautic foisonnant. Comme chaque année, nous recevrons le bilan lénifiant du Salon dont les entrées auront encore augmentées mais l’attrait du Salon Nautic pour les exposants n’est plus ce qu’il était. A qui la faute ?

Il est vrai qu’un mois avant, les attentats à Paris n’ont pas aidé à la mobilisation pour les organisateurs. Mais la tendance est là depuis quelques années. Et c’est la même tendance pour les autres salons organisés par Reed. Trop chers pour les exposants et pas assez rentables pour eux, le modèle Reed a du mal. Bien souvent, les salons de province attirent plus de monde et en y trouvant plus d’exposants, on y trouve plus de choix. Le prix du stand étant moins cher, les prix répercutés aux visiteurs sont finalement plus intéressants. Le prix d’entrée pour les visiteurs est moindre également. Au Nautic, à 16 € la place, il faut se faire violence pour ne pas acheter sa place aux vendeurs à la sauvette à l’entrée du Salon qui sont légions et dont on pourrait croire qu’ils ont abandonné la vente d’autres produits illicites au profit de la vente de billets du Nautic devenue une activité bien plus rentable. Ce que l’on voit sur le Nautic, on le retrouve sur des salons comme Rétromobile ou le Salon de la Maquette.

Les organisateurs ne ménagent pourtant pas leur peine pour créer l’événement. Les annonces se sont succédées sans interruption durant toute la semaine sur la scène nautique, entre la Coupe de l’America, le podium de la Mini ou les différents courses. Le Trophée des Champions n’a plus lieu à l’extérieur mais au sein même du Salon.

Pas étonnant donc d’entendre les rumeurs circuler sur le Salon que celui-ci pourrait avoir lieu maintenant tous les deux ans comme le Mondial de l’Automobile. Ce serait un mauvais signal mais peut-être aussi une stratégie à revoir pour Reed pour faire revenir les exposants qui ont déserté le Salon et ce, sans doute pour de bonnes raisons.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.