Saint-Malo se prépare

Le village de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2014 - Saint Malo le @ A.Courcoux

La cité corsaire se prépare pour accueillir la 11ème édition de la Route du Rhum. La ruée vers les bassins malouins a débuté mais le gros des troupes arrivera la semaine prochaine.

Le Bassin Duguay-Trouin accueille les 20 monocoques IMOCA, trois Rhum Mono ainsi que le légendaire Pen Duick VI, mené par Marie Tabarly pour son projet Élémen’Terre. Des voiliers de tradition comme Le Français, dernier bateau ancré au pied de la Cité corsaire, ou Etoile du Roy et une dizaine d’unités plus petites sont également de la fête. Le Bassin Vauban regroupe lui les 53 monocoques de la Class40, les six Multi50, les 14 autres Rhum Mono, les 21 Rhum Multi ainsi que le trimaran ULTIME Remade – Use It Again de Romain Pillard et le navire aux énergies renouvelables et à l’hydrogène Energy Observer, skippé par le malouin Victorien Erussard.

Pour les machines de la catégorie ULTIME, aux mensurations hors norme, l’approche a elle-aussi été sur mesure. La date limite d’arrivée des bateaux à Saint-Malo est fixée au mercredi 24 octobre à 17 heures, à l’exception des trimarans géants qui n’entrent plus dans les écluses et occuperont la Gare Maritime à partir du 26 octobre. En effet, afin de laisser les opérations se dérouler en toute sécurité pour le gros de la flotte, la Direction de course a proposé aux ULTIME de prendre un peu de marge et d’arriver plus tard. Seule l’équipe du Maxi Edmond de Rothschild qui a accepté de prendre une place à quai à la gare dont l’accès dépend de la profondeur d’eau, devra attendre le 30 octobre et un coefficient de marée favorable pour accoster.

Une sortie des bassins tout aussi orchestrée
L’organisation a aussi œuvré pour préparer la sortie des bateaux qui emprunteront les fameuses écluses à l’occasion d’un ballet millimétré entre le samedi 3 novembre après-midi et le dimanche 4 au petit matin. Au total, neuf sas pour passer 90 monocoques et 28 multicoques. Samedi, six passages d’écluses s’enchaîneront toutes les heures entre 13h03 et 18h03, à commencer par trois pour les Rhum Mono et Multi, puis un pour les Multi50, un pour ULTIME et Class40 et enfin un pour les IMOCA. La mécanique reprendra ensuite en milieu de nuit avec un sas IMOCA à 0h45, puis deux sas Class40, l’un à 3h45 et le dernier à 4h45.

Douze jours d’animations
Le village est en plein montage sous les remparts. Une véritable fourmilière couvrant une superficie de 50 000m2, du jamais vu pour l’événement. Deux millions de personnes avaient visité Saint-Malo il y a quatre ans et la fréquentation pourrait encore augmenter cette année. Le village ouvre ses portes officiellement le mercredi 24 octobre à 14 heures et sera inauguré à 18 heures avec une spectaculaire et poétique mise lumière des bassins réalisée par la Ville de Saint-Malo et son partenaire ENEDIS. Ensuite, le site ouvrira tous les jours de 10h00 à 20h00, et dès 8h le 4 novembre, avec des nocturnes jusqu’à 22h00 les deux vendredis et deux samedis. La Brasserie du Rhum, la brasserie officielle du village, quai Duguay-Trouin, reste elle ouverte tous les soirs jusqu’à deux heures du matin avec une programmation artistique et musicale à ne pas manquer. Parmi les temps forts, la présentation officielle des 123 skippers aura lieu le samedi 27 octobre à 18 heures à la Fosse aux Lions (Intra-muros).

Incontournable, le pavillon de 1 200m2 des Iles de Guadeloupe offre un voyage en saveurs et senteurs au cœur du terroir et de la culture de l’archipel. La Bretagne propose une exposition valorisant le dynamisme de la Région et sa richesse maritime. La Ville de Saint-Malo est partout, proposant notamment des activités nautiques et sportives sur les bassins comme sur la plage du Sillon. Partenaire principal de la course et banque de la voile depuis près de 30 ans, la Banque Populaire Grand Ouest ouvre un espace numérique et ludique où le skipper Armel Le Cléac’h, le maxi-trimaran mais aussi la Fédération Française de la Voile et la Cité de la Voile Eric Tabarly seront à l’honneur. Tous les partenaires, fournisseurs et licenciés de la course ainsi que les entreprises engagées aux côtés des skippers ont préparé ce grand rendez-vous dans les halls des quais Saint-Vincent, Saint-Louis et de la Bourse. Et enfin, Armor Lux propose sa collection Route du Rhum-Destination Guadeloupe à découvrir dans les différentes boutiques officielles du village. Tout cela est possible grâce à l’énergie de tous et particulièrement au soutien fidèle de la SNBSM (Société Nautique de la Baie de Saint-Malo) avec près de 500 bénévoles cette année qui aident chaque jour les équipes de OC Sport Pen Duick et de la ville pour faire de ces douze jours un souvenir mémorable.

Pen Duick à l’honneur sur l’Esplanade Saint Vincent
Le bateau sera exposé du 24 octobre au 4 novembre en présence des membres de l’association Pen-Duick. Une opération de financement participatif auprès des particuliers et des entreprises en proposant en contrepartie des pièces provenant de Pen-Duick est lancée. Objectif : Récolter 250 000 euros. Le public pourra également contribuer à la restauration de Pen-Duick via le site de Crowdfunding créé à cet effet : Gwenneg.

Ici commence l’Océan
Dans le sillage des coureurs de la Classe IMOCA et d’autres skippers au départ, OC Sport Pen Duick et la Route du Rhum-Destination Guadeloupe ont rejoint l’Appel pour un Océan Bien Commun de l’Humanité, porté par la navigatrice Catherine Chabaud et visant à sensibiliser le plus grand nombre sur la gestion durable de ce ‘bien de tous’. Cette campagne a été lancée à l’heure où s’ouvrent à New York (Nations Unies), les négociations sur le statut de la Haute Mer, espace de liberté, mais aussi d’exploitation et de pollution. L’Appel est à signer en ligne et sur le village dans le hall 1.4. Une journée de conférences-rencontres est organisée le mardi 30 octobre de 10h à 18h au Palais du Grand Large, en présence de Catherine Chabaud, de plusieurs skippers, scientifiques et autres personnalités inspirantes et engagées pour la découverte et la préservation des océans. Sur le village, le public, les exposants, les marins et leurs équipes sont aussi appelés à avoir des gestes écoresponsables. A commencer par le tri des déchets ainsi que le recyclage des mégots récoltés dans des cendriers de sondage, mis en place avec Banque Populaire Grand Ouest. Enfin, la consommation de plastiques à usage unique sera limitée grâce à la distribution de gobelets consignés disponibles à la Brasserie du Rhum.