Rorc Caribbean 600. Victoire de PowerPlay avec Loick Peyron

C’est le MOD70 PowerPlay de Peter Cunningham skippé par Ned Collier Wakefield avec Loick Peyron à son bord qui a franchi le premier la ligne d’arrivée de la Rorc Caribbean 600 à l’issue d’une course longue avec des conditions météos très changeantes. Il s’impose de 4 minutes devant le MOD70 Argo de Jason Carroll (États-Unis).

Le Maserati Multi70 (ITA) de Giovanni Soldini a terminé troisième après une bataille tactique épique entre les trois multicoques océaniques. Au cours de la course de 600 milles, il y aura eu au moins sept changements de leaders. Maserati avec son gouvernails en T-Foil aura été à la peine dans des conditions inhabituellement légères. PowerPlay et Argo se seront livrés à un beau duel durant 46 heures du début à la fin où tout s’est joué dans la dernière étape de Redonda à Antigua.

« J’ai renoncé à compter le nombre de fois où l’on est revenu en tête – je n’avais pas assez de doigts« , a commenté le propriétaire de PowerPlay, Peter Cunningham. «C’était la course la plus fantastique. Absolument incroyable. L’équipe PowerPlay est fantastique – l’organisation et le nombre de changements de voile que nous avons dû effectuer tout au long, en particulier compte tenu des reliefs. Vous savez que vous entrez dans le trou en premier et que vous vous retrouvez ensuite troisième ou quatrième – cela pourrait changer si facilement. Nous avons eu des moments difficiles mais personne ne s’est inquiété. »

L’Argo de Jason Carroll fini deuxième pour la deuxième année consécutive, malgré un effort herculéen de l’équipe qui comprenait Franck Cammas (FRA), Brian Thompson (GBR) et Thierry Fouchier. Jason Carroll une fois sur le quai à Antigua. « Ce fut une course très différente de l’année dernière avec beaucoup de temps passé à se battre dans les airs légers. C’était frustrant, mais très amusant d’avoir les bateaux si proches les uns des autres. Nous reviendrons pour prendre notre revanche ! »

Team Argo pour le RORC Caribbean 600: Franck Cammas, Jason Carroll, Charles Corning, Thierry Fouchier, Artie Means, Alister Richardson, Brian Thompson © Arthur Daniel / RORC

Giovanni Soldini : « Nous avions un problème de vitesse contre les autres bateaux à moins de 13 nœuds », a commenté Giovanni Soldini. «C’était une très bonne course avec trois bateaux qui se battaient beaucoup. Même si nous étions plus lents, nous avons pu les attraper trois fois. Nous avons bien fait à la Guadeloupe en allant très près de la terre, ils sont venus nous couvrir et nous étions tous près de la plage, mais nous avons gardé la voie intérieure, puis le vent s’est arrêté pendant 20 minutes. Nous sommes ensuite allés au sud de Marie-Galante parce que nous devions essayer quelque chose de différent, mais l’ascenseur est n’est pas venu pendant une heure. »

À bord de Maserati (ITA) – Guido Broggi, Ronan Cointo, Carlos Hernandez, Oliver Herrera Perez, Nico Malingri, Matteo Soldini, Giovanni Soldini © Arthur Daniel / RORC

Le navigateur de PowerPlay, Simon ‘SiFi’ Fisher (GBR), a commenté le dernier moment décisif de la course. «C’est en fait plus difficile quand on est en tête car on devient le canari dans la mine de charbon! À Redonda, Argo a fait du bon travail et nous avons tiré la corde un peu trop fort là-bas. Nous étions à égalité et la brise était d’environ 40 degrés. Puis il y a eu un gros décalage vers la droite, à environ 70 degrés et Argo a pris la tête. C’était très tactique. »

Le MOD70 de Peter Cunningham a terminé le parcours en 1 jour 21 h 51 min 34 s

70 équipes sont toujours en course dans le RORC Caribbean 600.