Rolex Middle Sea Race. Rambler a coupé la ligne d’arrivée

C’est ce mardi matin à 08h13 que le Maxi Rambler de George David était le premier à franchir la ligne d’arrivée de cette 40e édition de la Rolex Middle Sea Race. L’ensemble de la flotte constituée de 113 bateaux a passer Messine et le Stromboli et s’étire jusqu’à Lampedusa. Wizzard devrait passer la ligne en deuxième position ce soir.

Après 3 jours avec un vent léger, les équipages vont devoir affronter des conditions plus musclées au cours des 24 prochaines heures à partir de Lampedusa. L’équipage de Rambler devra attendre pour savoir s’il remporte le général.  » Rambler s’est beaucoup amélioré depuis un an», a déclaré David. «Nous avons un nouveau mât et une nouvelle quille: le bateau a une tonne et demie plus légère, ce qui est une énorme différence. Cela a amélioré notre performance par vent léger de manière substantielle. C’est une grande course avec de superbes paysages et des conditions difficiles», a poursuivi David. «C’était difficile parce qu’il était si facile de se tromper. Nous sommes très content d’avoir remporté les honneurs de la ligne pour la cinquième fois consécutive et de protéger le record que nous avions établi en 2007. »

Brad Butterworth, quatre fois vainqueur de la Coupe de l’America’s Cup et tacticien sur  Rambler : « D’un point de vue tactique, cette course est difficile car elle comporte de nombreux pièges « , a-t-il commenté. «En tant que bateau le mieux classé dans une course avec des petits airs, chaque fois que nous nous arrêtons, cela coûte très cher. Entrer sur la côte est de la Sicile a été difficile cette année et la sortie du détroit de Messine était également très importante.  »

Avec les TSS (systèmes de séparation du trafic maritime) qui affectent le détroit, les bateaux doivent planifier avec soin leur approche du passage étroit. «Nous avons choisi la partie continentale de Messine, ce qui était bon pour nous», a expliqué Butterworth. «Le bateau allait très bien dans le petit temps et nous avons réussi à sortir du détroit au moment même où le courant s’est retourné contre nous.»

Le passage à Stromboli est historiquement difficile selon Butterworth «Après Stromboli, nous avons fait un très bon travail en restant au large des côtes et sommes restés dans le vent», a-t-il poursuivi. «Le deuxième matin, nous étions arrivés à Trapani. Nous avions besoin de mettre quelques gybes juste pour rester sous pression pendant la transition dans la nouvelle brise. Notre navigateur, Andrea Visintini, a fait du très bon travail en ce moment crucial.  »

15:00 CEST Analyse de classe IRC basée sur les positions du tracker
Les vents légers au nord de la Sicile continuent de ralentir la progression de plus de la moitié de la flotte. Seules 46 des 113 bateaux ont arrondi Favignana et pris le large au sud de Pantelleria et de Lampedusa. Il y a eu peu d’abandons :  Blackwater (AUS) a perdu son mât peu après avoir passé Trapani, tout l’équipage est en sécurité et le petit catamaran a débarqué à Marsala, à l’extrémité nord-ouest de la Sicile. Les prévisions indiquent que le sud-est qui dominera le canal de Sicile devrait se renforcer au cours des prochaines 24 heures, tandis que les vents au nord de la Sicile resteront légers.

Six yachts ont officiellement abandonnés: Ad Maiora, Fidanzata, Escapado, Apollo, Blackwater et Jeanne.

IRC 1 (toutes les distances sont à partir de l’arrivée)
Maxi Rambler (USA) de George David a terminé.
Fabio Cannavale’s 78 Lupa de la Mer Baltique (ITA) 137nm
Martre de Przemyslaw Tarnacki 72 Aragon (POL) 132nm

IRC 2
Carkeek 47 Black Pearl (GER) de Stefan Jentzsch 146 nm
Machine à taquiner NMYD54 d’Eric de Turckheim (FRA) 150nm
Arobas² IRC52 de Gérard Logel (FRA) 146 nm

IRC 3
Pietro D’Ali ICE52 PrimaVista-Lauria (ITA) 158nm
Frédéric Mylius 15 Corum Daguet2 (FRA) de Frederic Puzin 160nm
HH42 Artie III (MLT) 167nm de Lee Satariano

IRC 4
Club de Renzo GrottesiSwan 42 BeWild (ITA) 174nm
Podesta Family First 45 Elusive 2 (MLT) 209nm
Sean Borg XP-44 Xpresso (MLT) 211nm

IRC 5
JPY 11.80 Courrier Recommandé (FRA) 209nm de Gery Trentesaux
J / 111 Blur (SWE) 215nm de Peter Gustafsson
JPK 11.80 Sunrise (GBR) 225nm de Tom Kneen

IRC 6
Milon de Jaques Pelletier 41 L’Ange de Milon (FRA) à 254 nm
JPK 10,80 Solenn (FRA) de Ludovic Gerard 289nm
JPK 10,80 Rossko (RUS) 287nm de Timofey Zhbankov

IRC DH
Martin Hartl’s J / 109 2Hard (AUT) 328nm
Figaro II Inteman (ESP) 316nm de Daniel Martín
Comet 45 Libertine (ITA) 320nm de Marco Paolucci