Report de Brest Oceans, la course en Ultime

Francois Gabart / Macif , Armel Le Cléac'h / Maxi Solo Banque Populaire IX and Sebastien Josse / Maxi Edmond de Rothschild during the Route du Rhum 2018 race start in Saint Malo, France, on November 4th, 2018 - Photo Vincent Curutchet / DPPI

La course en Ultime en solitaire autour du Monde, Brest Ocean prévue en décembre 2019, est reportée. Conséquence de cette Route du Rhum qui a vu la destruction de Banque Populaire IX, la casse d’un flotteur sur le trimaran de Gitana, la perte de foil et de safran sur Macif et la casse du carénage du bras de liaison sur Sodebo. Ces incidents ont rapidement contraint Brest Ultim Sailing (*), autorité organisatrice de Brest Oceans, à interroger toutes les parties prenantes sur la date du départ du premier Tour du Monde, en course, en solitaire et en multicoque, de l’histoire.

Les échanges nourris ont permis de prendre en compte les contraintes de chacune d’entre elles et ainsi aboutir à une décision collective, sereine et la plus partagée par tous, à savoir le report de Brest Oceans.

Armateurs, équipes sportives et partenaires aux premiers rangs desquels la Métropole de Brest, le Département du Finistère et la Région Bretagne continuent d’échanger et de travailler afin d’assurer la présence d’un plateau le plus fourni et doté du temps de fiabilisation rendu nécessaire par le niveau technologique atteint par les Ultim.

La Classe Ultim 32/23 et Brest Ultim Sailing valideront une date en tenant compte de tous les éléments portés à leur connaissance avant la fin du mois de Janvier 2019.

Pour Patricia Brochard, Présidente de la Classe Ultim 32/23.
« La Classe Ultim traverse une période évidemment complexe à la suite des avaries de la dernière Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Les périodes de profondes évolutions technologiques conduisent régulièrement à ces phases qui sont douloureuses mais qui doivent permettre de comprendre et, ensuite, de fiabiliser. En ce moment, les échanges sont nombreux et il est essentiel de prendre en compte l’ensemble des paramètres à la fois matériels, économiques et humains. Nous prenons le temps nécessaire mais à un rythme soutenu. Je suis confiante dans l’intelligence du groupe« .

Pour Emmanuel Bachellerie, Directeur-général de Brest Ultim Sailing et Délégué Général de la Classe Ultim 32/23.
« La nature des événements lors de la dernière Route du Rhum – Destination Guadeloupe a induit de ne rien éluder. Le report de Brest Oceans, dont le départ était prévu le 29 décembre 2019, est la décision la plus sage qu’il fallait prendre. Si nous savons que cette course est hors normes, elle n’en demeure pas moins tenue par des contingences de sécurité incontournables que nous estimons, aujourd’hui, trop incertaines. Nous avons toujours privilégié la concertation, le dialogue et l’unité et nous continuerons à le faire. Prendre un temps supplémentaire dans l’élaboration de cet événement et du reste du programme, est, aussi et surtout, du temps de gagné pour la suite. Un investissement, en somme« .

(*) Le tour du monde Brest Oceans est organisé par la SAS Brest Ultim Sailing, qui unit en son sein les quatre armateurs de la Classe Ultim 32/23 (Sodebo, Macif, Banque Populaire et Actual), la Classe elle-même, ainsi que Brest Aim’, société d’économie mixte chargée de la gestion des sites publics à vocation économique, culturelle, de loisirs touristiques et sportifs de Brest Métropole.