Record SNSM. Nouveau record pour Luke Berry et son équipage en Class40

Partis samedi soir de Saint-Nazaire, Luke Berry et ses deux équipiers : Gilles Louvigne et Guillaume Chevallier franchissaient la ligne de départ du Record SNSM à 21h35 avec l’objectif d’établir un nouveau temps de référence en Class40, ce dernier étant détenu par le skipper Wilfrid Clerton depuis 2008.

Un réel défi attendait l’équipage car il n’était pas seul dans cette quête. Le récent Class40 E Leclerc, skippé par Olivier Magret avec à son bord le figariste Corentin Douguet (qui a notamment gagné la Rolex Fastnet Race l’année dernière avec Luke et Lamotte Module Création) prenait lui aussi le départ du record. Au delà, d’une tentative de course contre la montre, c’est surtout une course entre les deux bateaux qui s’est tenue ce week-end.

On vient de passer 29 heures super sur l’eau. Ça fait du bien de se remettre en mode compétition avec ce record, de le battre et de gagner le duel avec le nouveau Mach N°160. C’est vrai qu’au début j’appréhendais un peu de partir face au nouveau Mach 4 car ils ont un petit plus niveau reaching. Après, ils prenaient leur bateau en main donc ils n’avaient peut être pas toutes les manettes mais on a réussi à les tenir sur le long bord en Bretagne Sud d’environ 100 milles pendant lequel on a eu jusqu’à 25 noeuds de vent au reaching. C’était vraiment intéressant. On a trouvé une bonne configuration avec notre Mach 3. Au delà de 20 noeuds de vent, on volait constamment.” confie Luke.

On a eu des conditions estivales pour un record, pas forcément celles auxquelles on pense le plus pour un record mais c’était finalement très intéressant. On a été très très vite le long de la Bretagne Sud, on a tiré plusieurs bords hier dans les cailloux pour éviter le courant sur la partie Finistère Nord et, dès le passage de Bréhat, on a refait un bord de reaching jusqu’à Saint-Malo. On établit un nouveau temps de référence et j’espère que ça va lancer d’autres personnes sur le record. Ça donne la pêche pour le début de saison et en vue de la DRHEAM CUP la semaine prochaine !

Pour refaire un peu la course, on est parti juste derrière le Class40 E Leclerc et on a directement eu un souci technique. Le point d’attache de la tête de spi s’est cassé faisant tomber la voile complétement à l’eau. On a vu la course s’envoler mais on a finalement réussi à tout remonter à bord sans dégât. On est reparti à la chasse du 160. On les a passé un moment dans la nuit et ils nous ont repassé ensuite en arrivant à l’Occidentale de Sein, il devait y avoir le même écart qu’au départ donc on était très content. Puis ça s’est joué sur de la vitesse et du tricotage au près dans des airs moyens donc je pense qu’on était légèrement avantagé niveau vitesse. C’était surtout sympa de se battre contre Corentin Douguet et la famille Magret, il y a eu un vrai duel à tricoter dans les cailloux, chose que Corentin sait faire avec son expérience de figariste et en solitaire.

À 2h58 ce lundi matin, le Class40 Lamotte – Module Création franchissait la ligne d’arrivée à Saint-Malo et battait le record SNSM, l’améliorant de 17 heures et 39 minutes et établissant un nouveau temps de référence de 1 jour 5 heures 22 minutes 59 secondes. À noter que celui-ci se rapproche du record établi par Michel Desjoyeaux de 1 jours 3 heures et 12 minutes.

________________________________________

Record SNSM – Class40

2020 : Luke Berry – Lamotte Module Création : 1j 5h 22 min 59 sec
2008 : Wilfrid Clerton – CGMer – 1j 23h 2min 52 sec