Record de participation à la Rolex Middle Sea Race

Middle Sea Race 2008
DR

Venant de 20 pays différents, un nouveau record de participation sera battu si l´intégralité des 80 pré-inscrits franchit la ligne de départ samedi 18 octobre prochain. En 2006, année du précédent record, 68 bateaux avaient pris part à cette compétition. « C´est tout simplement extraordinaire », commentait le Commodore George Bonello Dupuis, dont le First 47.7, Escape, prendra part à la course. « Une nouvelle fois, nous sommes ravis d´accueillir une flotte internationale, grande par le nombre de bateaux et par le talent des équipages présents. Nous n´aurons pas nécessairement les grands noms des supers Maxis, en revanche cette édition laissera plus d´opportunités pour la majorité des participants, même pour la victoire en temps réel. Certains d´entre eux participent pour la seconde, troisième voir même quatrième fois, mais pour la plupart c´est une première ! Lors de l´édition 2007, nous pensions que le nombre d´entrées tendrait à décroître mais l´effet est inverse », ajoutait George Bonello Dupuis.

Avec 14 éditions dans son sac de marin, Tim Camilleri, embarqué à bord du X 41 russe, Vikesha, connaît parfaitement les différents attraits et les pièges de la course. «  J´ai couru ma première édition en 1982, une course dont je me souviens très bien. Le temps était similaire à celui de l´année dernière. Il n´y a pas eu autant de dégâts, mais nous avons eu de temps à autre des vents de 40 nœuds de face. » Camilleri possède une grande expérience de cette course et un beau palmarès avec 3 victoires, la première en 1996, puis en 2001 et 2002.

« Les conditions devraient, cette année, être modérées à légères. Il sera difficile de naviguer vite dans de telles conditions surtout face aux Maxis qui avancent bien avec peu vent. Nous pouvons tout de même compter sur des effets locaux dû, en partie, à l´influence du système de hautes pressions. Il y a toujours une opportunité à saisir. L´important est de ne jamais renoncer… »

Diversité des participants

Une des particularités de la liste des inscrits, cette année, est la disparité du type de voiliers participants. Du voilier de série en passant par le dernier-né d´une série à la mode ou bien d´un Maxi de course des année 88, la Rolex Middle Sea Race peut se targuer d´accueillir une multitude de bateaux, monocoques et multicoques, qui ont ou vont marquer les courses à la voile. Steinleiger 2 en est le plus bel exemple. Construit en 1988, ce long monocoque rouge de 25,5 mètres de long a remporté la Whitbread, course autour du monde en équipage avec escale, en 1989, avec à la barre un certain Sir Peter Blake ! Ce bateau de légende sera opposé à des monotypes de la nouvelle génération, les STP 65, rapides, fiables et puissants, à l´image de Rosebud, victorieux de la Rolex Sydney Hobart 2007, en temps compensé.

Bostik en lice

La France sera représenté par quelques voiliers de croisière mais également par le tout nouveau monotype de 50 pieds de la SolOceans, Bostik qui sera mené par Charles Caudrelier. Ce voilier est destiné à une course en solitaire autour de la terre avec une escale. Le parcours exigeant de la Rolex Middle Sea Race sera, pour lui, un test parfait.

La catégorie des Class 40 sera aussi bien représentée tout comme les TP 52, Ran en tête. Véritable Maxi de course-croisière, Rapture sera très certainement le plus grand des participants. Avec une longueur hors tout de 30,2 mètres, ce monocoque construit en 2007 est immatriculé à Antigua et devrait faire parler de lui pour les honneurs de la ligne.

Le record de l´épreuve, établi en 2007 par George David sur Rambler, est désormais de 47 heures 55 minutes et 3 secondes. Pour la première fois dans l´histoire de cette course, un voilier réalisait le parcours en moins de deux jours. La Malta Rolex Cup, le 15 octobre, marque le début officiel de la compétition. Ces pré-régates permettent aux équipages de se régler avant d´entamer, le 18 octobre, le long sprint de 607 milles autour de la Sicile. La Cérémonie de remise des prix se tiendra, quant à elle, le 25 octobre à midi au Mediterranean Conference Centre.