Esprit Scout le dernier Class40 en cours est arrivé ce samedi et vient clore cette Transat Jacques Vabre. Partie le 5 novembre du Havre, la flotte des 37 bateaux répartie en 4 classes (3 Ultimes, 13 Imoca, 6 Multi50 et 15 Class40) a offert une régate incroyablement enthousiasmante tout au long des 4 350 milles (8000 km environs) parcourus jusqu’à Salvador de Bahia. Quatre vainqueurs ont été sacrés dans la baie de Tous les Saints, quatre duos méritants qui marqueront l’Histoire de la Route du Café par leur nouveaux temps de référence établis sur ce parcours.
Ce qu’il faut retenir de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre :

  • Quatre vainqueurs, quatre nouveaux temps de référence

Ultime : Sodebo Ultim’ (Thomas Coville et Jean-Luc Nélias) en 7 jours 22 heures 7 mn et 27 s soit 2 jours et 2 heures de mieux qu’en 2007 (Groupama)

Mulit50 : Arkema (Lalou Roucayrol et Alex Pella) en 10 jours 19 heures 14 mn et 19 s soit 1 jour et 10h de mieux qu’en 2005 (Crêpes Whaou !)

Imoca : St Michel-Virbac (Jean-Pierre Dick et Yann Eliès) en 13 jours 7 heures 36 mn et 46 s soit 1h et 42 mn de mieux qu’en 2005 (Virbac)

Class40 : V and B (Maxime Sorel et Antoine Carpentier) en 17 jours 10 heures 44 mn et 15 s soit 5 jours et 2 h de mieux qu’en 2007 (Telecom Italia)

  • 6 Abandons dont un chavirage et un démâtage

3 Class40 : Campagne de France (Halvard Mabire/Miranda Merron), Carac (Louis Duc/Alexis Loison) et Enel Green Power (Andrea Fantini/Alberto Bona).

2 Multi50 : Drekan (Eric Defert/Christopher Pratt) sur chavirage au grand large du Portugal, Ciela Village (Thierry Bouchard/Oliver Krauss).

1 Ultime : Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois/Bernard Stamm) sur démâtage à 93 milles de la ligne de l’arrivée.

  • Fort de café : 7 chiffres qui feront date dans l’histoire de la course au large

4 : une quatrième victoire pour Jean-Pierre Dick sur la Transat Jacques Vabre

568 : le nombre de milles parcourus en 24 heures par le Mulit50 Arkema

377,7 : le nombre de milles parcourus en 24h par le Class40 V and B

17 mn et 42 s : l’écart entre les Class40 V and B et Aïna Enfance et Avenir, le plus petit écart de l’histoire de Transat Jacques Vabre, toutes catégories confondues.

Le film de la course : cliquez ici

PARTAGER SUR
Article précédentOuverture du Nautic
Prochain articleLe Figaro 3 déjà un succès ?