Oracle battu par China Team
DR

De l’action à tous les étages ! Ce n’est pas la brise thermique mais un « vent de folie » qui a soufflé sur la flotte et déboussolé quelques favoris. Après un flight 2 hallucinant où China Team remporte ses premiers points contre les leaders du classement BMW ORACLE Racing, la suite du flight 1 (reportée) s’est disputée aujourd’hui. Ces deux séries de matchs ont offert des duels d’une grande intensité.
 
FLIGHT 2 ROUND ROBIN 2
 
Quand la Chine s’éveille.
Pour accorder un peu de repos à son équipage principal, le challenger américain avait changé 9 de ses équipiers et modifié totalement sa cellule arrière, confiant la barre à Sten Mohr et la tactique à Bertrand Pacé. Opposés à China Team, ces derniers n’ont vraiment pas eu de chance !  Au milieu du premier louvoyage, alors que les deux adversaires bataillent à distance raisonnable, le génois d’USA 98 se déralingue – une redite des régates en flotte -. A la lutte avec leur étai récalcitrant, ils mettront deux longs bords pour réussir à hisser un nouveau génois, laissant China Team s’échapper vers la ligne d’arrivée. Cette incroyable victoire chinoise n’est pas usurpée. La casse fait partie du jeu et les Chinois en ont fait la douloureuse expérience dans le round robin 1. Cette fois, le sort était avec eux.
 
Pour une seconde de trop
+39 Challenge, une autre équipe en quête de réussite, a bien failli commettre un exploit face au challenger local et plus tard face aux Français. Contre les Espagnols, Iain Percy et son équipe réalisent d’abord un départ magnifique. Ils neutralisent Karol Jablonski sur la ligne et prennent les devants tout au long d’un corps à corps mouvementé (51 virements sur les deux louvoyages). Mais la casse de leur écoute de génois dans la deuxième remontée au vent hypothèque leurs chances de victoire. Il leur manquera une seconde, soit moins de 4 mètres, pour s’imposer sur la ligne !
 
Un sans faute pour Areva Challenge
Sébastien Col et son équipage, réalisent deux matchs au couteau et surclassent brillamment leurs adversaires italiens du jour. Les 10,4 milles de course contre Mascalzone Latino-Capitalia sont un véritable combat rapproché, comme en témoignent les écarts insignifiants aux bouées : 8 secondes, 2 secondes, 12 secondes. Les Français réussissent leur coup de maître à la fin du premier bord de spi en infligeant une pénalité à leur rival.
 
Ils vont remettre ça quelques heures plus tard dans la suite du flight 1, contre +39 Challenge. Menée dans les premiers bords, la cellule arrière française applique une tactique impeccable dans le deuxième louvoyage et reprend la tête. de 7 petites secondes. Sous spi vers l’arrivée, les deux Class America sont bord à bord, jusqu’à ce que Iain Percy et ses hommes commettent une erreur à l’empannage et se retrouvent pénalisés. FRA 93 remporte sa deuxième victoire du jour et rentre ce soir au port avec 4 points supplémentaires.