L’AC50 de Team France a fait ses premiers bords aux Bermudes. L’équipe navigante semble satisfaite des premiers tests. Il lui reste maintenant 2 mois pour améliorer les performances à tous les niveaux. Une course contre la montre engagée par toutes les équipes avant le 26 mai prochain, date du début de la 35e America’s Cup. (A suivre avec Cuplegend et Course au LArge)

Mis à l’eau lundi 13 mars dernier, le Class AC Groupama Team France a réalisé son premier vol trois jours plus tard, ce vendredi 16 mars, au cœur de la baie de Great Sound où se dérouleront, à compter du 26 mai prochain, les matchs de la prochaine édition de la Coupe de l’America. Les sourires sur les visages au retour à terre en disaient longs sur la réussite de ce baptême du feu.

Groupama Team France : première !

Après une période de trois semaines d’assemblage, il tardait à l’ensemble des membres du défi français de voir s’exprimer la version évoluée du Class AC. C’est chose faite et le résultat semble très encourageant à en croire le skipper Franck Cammas : « Pour une première, c’est plutôt une réussite, d’autant qu’il y avait pas mal de vent, 18 nœuds avec des rafales à 20 au début ! Tout l’équipage est content. Nous avons eu de bonnes sensations. Nous y sommes allés crescendo et avons petit à petit tiré sur notre Groupama Team France jusqu’à faire des bords rapides tant au portant qu’au près. Cependant, nous n’avons pas utilisé, sur cette première, toute la puissance du bateau, même si nous avons atteint les 37 nœuds à un moment. »

L’équipage Groupama Team France s’est davantage concentré à rependre ses marques après quasiment trois mois sans navigation : « Nous avons réellement navigué 1h15 à toutes les allures. Nous n’avons pas travaillé les manœuvres mais avons préféré ré-apprivoiser notre catamaran en ligne droite. Le fait qu’il soit plus grand, aide à gagner en stabilité. Les coques mesurent 1 mètre 50 de plus que celles de notre bateau test. Nous allons assez vite et, tout de suite, dès les premiers bords, un bon équilibre a été atteint. Le bateau est vraiment très agréable. »

Même sensation pour le plus exposé des équipiers d’avant, Devan Le Bihan : « Ca fait vraiment plaisir d’en arriver enfin à cette étape du projet et de partager ça avec toute l’équipe. Certes, aujourd’hui, il s’agissait d’une sortie technique, mais on pressent que toutes les évolutions qui ont été faites pour que le Class AC soit plus économe en énergie, sans toutefois dégrader les performances du bateau, vont porter leurs fruits !»

Dès que les conditions le permettront, l’équipe va commencer à utiliser les différents systèmes du bord comme il se doit et réaliser davantage de manœuvres. Franck Cammas : « Il y a pas mal d’évolutions à mettre en place avant d’arriver au potentiel maximum du Class AC Groupama Team France. Il nous faut encore une quinzaine de jours. Mi-avril, nos foils dernière génération vont arriver. Encore une étape en perspective ! En attendant, l’objectif est d’exploiter toutes les minutes possibles sur l’eau ! »

Le rythme déjà dense depuis un an et demi va encore s’intensifier afin d’utiliser au maximum toutes les opportunités de navigation, au cours des 68 jours qui séparent le défi français de son premier duel de qualification, le vendredi 26 mai prochain.
Photos libres de droit pour utilisation news.
Cliquez sur l’image pour la télécharger
Merci de mentionner le copyright : Eloi Stichelbaut

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here