Paul Meilhat vainqueur de la Bermudes 1000 Race - Douarnenez | Cascais 12/05/18 - Cascais (POR) - © Ricardo Pinto | Bermudes 1000 Race - Douarnenez | Cascais - Arrivals

Paul Meilhat à bord de son IMOCA SMA est arrivé le premier de la Bermuda 1000 Race en franchissant la ligne à Cascais à peine 12mn avant Samantha Davies sur son Initiatives Coeur après 3 jours et 8 heures de course. Damien Seguin et Jean Le Cam complètent le podium suivi de Fabrice Amedeo et de Manu Cousin. Course qualificative pour le Rhum pour certains, prise en main d’une nouvelle monture, la course a rempli son office.

Des marques en solitaire vite retrouvées
« C’est le jeu d’avoir des bateaux différents mais Sam a vraiment bien navigué. C’était une course très physique. On a fait énormément de manœuvres. Pour moi, c’était un peu compliqué quand même parce que je suis parti malade et que ce n’était pas la forme des grands jours. Je me rendais compte que si je ne faisais pas les manœuvres pile poil dans les bons timings, ça ne le faisait pas du tout. Quoi qu’il en soit, c’était vachement intéressant », a ajouté le navigateur qui avait déjà, pour sa part, sa qualification pour la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en poche et qui venait donc avant tout pour faire le point en début de saison. Se jauger en solitaire après une année sans et se confronter à la concurrence. « La course, j’adore ça. J’étais un peu déçu que Louis (Burton) abandonne parce que je pense qu’on aurait fait un très beau match à trois aussi. Cela étant dit, je suis content de cette première place. Si ça pouvait être un signe annonciateur de l’année ce serait bien », a terminé Paul Meilhat, satisfait également d’avoir rapidement retrouvé ses marques en solitaire. Même chose pour Sam Davies qui faisait son retour aux affaires en solo après cinq ans consacrés à la navigation en équipage. « J’ai eu l’impression que la dernière fois, ça avait été hier », a déclaré la Britannique, ravie de sa course. « C’était vraiment chouette. Je suis super contente. Pourtant, c’était super physique et hyper dur. Jamais je n’aurais pensé que je verrai Paul à l’arrivée. C’était génial de finir comme ça, au contact. J’arrive toutefois bien fatiguée. Si la course avait été plus longe, je pense que j’aurais fait des bêtises. C’était parfait comme parcours et le résultat donne beaucoup de confiance pour la suite. C’est super » a fini la skipper d’Initiatives Cœur.