Paszke à Rio Gallegos
DR

L’accident s’est produit à 314 milles du cap Horn vendredi soir à 314 milles du cap Horn. Le flotteur bâbord a été endommagé en dessous de la ligne de flottaison pour une raison qui reste inconnue. Deux compartiments ont été inondés, les systèmes électroniques touchés, et les pompes mises en marche en continu. Avec l’aide d’un remorqueur, il a réussi à amarrer son catamaran malgré des conditions difficiles.

C’était en effet sous une pluie battante et pendant la nuit que Paszke est arrivé à l’entrée du port argentin de Rio Gallegos. Il ne sera guère évident pour le Polonais d’effectuer des réparations sur place, car le port ne dispose pas des infrastructures nécessaires, mais il s’agissait d’un des seuls endroits dans le coin capables d’accueillir un multi de cette taille.

Le skipper est désormais très fatigué, mais en bonne santé. Paszke reste néanmoins optimiste et espère repartir des Canaries à la fin de l’année pour une nouvelle tentative, soulignant que Jean-Luc van den Heede n’a réalisé son exploit qu’au bout de sa troisième tentative.