Pas de record pour Esimit Europa 2

Alegre à Stromboli
DR

Cette année les prévisions avaient annoncé un vent faible pour le départ de la course avant l’arrivée de plusieurs fronts qui devraient apporter une brise plus forte pour la fin du parcours à l’ouest de la Sicile. Les premières 24 heures ont été plus rapides que prévues malgré la présence de calmes au large de la Sicile. Et en effet une fois au nord-ouest de l’île les participants ont retrouvé une bonne brise.

Esimit Europa 2 (SLO) a mis le clignotant à gauche vers 23 heures hier soir et a profite en premier de cette brise plus soutenue de sud. La descente vers Pantelleria (environ 70 milles) était assez rapide car le 100 pieds a doublé cette marque naturelle vers 6h30 ce lundi matin. A ce moment-là Rán (GBR) doublait le cap San Vito à la pointe nord-ouest du parcours. Pendant la nuit, l’équipage se plaignait de l’absence de vent au nord de la Sicile, mais en entamant la descente au près le bateau a accéléré pour progresser à 13,5 noeuds dans une brise de 16 noeuds. Une navigation au près pas très confortable avec le bateau gîté à fond et qui tape dans les vagues. Encore une fois l’équipage a pu profiter d’un joli lever du soleil avec les paysages de la Sicile au fond.

Ce matin vers 10h Alegre (GBR) et Med Spirit (FRA) ont également commencé la descente de la côte ouest de la Sicile avec à leurs trousses le leader en classe 2 Nikata (GBR) suivi de près par Dralion (MLT) et Wild Joe (HUN). Quant à la suite de la course, Mike Broughton sur Nikata prévoit des difficultés au large de Lampedusa où le vent pourrait faire défaut de nouveau. Avec l’arrivée d’une dépression sur Malte ce mardi, la situation évolue rapidement et il envisage désormais peu de vent pour la fin du parcours.

La majorité des bateaux progressent ce lundi matin dans un vent faible au nord de la Sicile. Arthur Podesta sur Elusive St. Regis (MTA) signalait ce matin qu’il voyait environ 35 bateaux autour de lui. Preuve qu’en classe 3 et 4 la flotte reste très groupée.

Une chose est certaine, il n’y aura pas de record cette année, car pour battre le temps établi par Rambler en 2007 il aurait fallu arriver dès 11h30 ce matin. Le leader était encore à environ 115 milles de la ligne d’arrivée à ce moment-là.