Comment participer à la Mini-Transat ?

0
4
Bertrand SAINT-SUPERY / Série 896 @ Christophe Breshi

On ne compte plus le nombre de navigateurs qui sont passés par les rangs de la Mini Transat depuis l’année de sa création, en 1977 : les frères Peyron, Jean-Luc Van Den Heede, Isabelle Autissier, et plus récemment Adrien Hardy, Thomas Ruyant ou bien encore Yves Le Blevec… L’épreuve reste une référence dans le monde de la course au large.

Plus de 1 000 navigateurs ont, un jour ou l’autre, emprunté les chemins parfois tortueux de la Mini. Certains sont venus pour la gagne, d’autres pour vivre l’aventure de leur vie. Tous sortent transfigurés d’avoir traversé l’Atlantique en solitaire, dans des conditions d’inconfort terrible, en devant affronter la solitude, la gamberge. Tous gardent en mémoire les surfs interminables, les couchers de soleil à répétition sur la route des alizés, et l’ambiance incroyablement fraternelle qui règne entre les coureurs. Mais avant de pouvoir prétendre être sur la ligne de départ de la prochaine Mini Transat en septembre 2017, il aura fallu suivre un sacré parcours du combattant. État des lieux…

1 Quel bateau pour quel programme ?
2. Combien ça coûte ?
3. Se préparer, se qualifier : le parcours du combattant

Article de Pierre-François Bonneau paru dans le Course au Large n°70