Oryx Quest 2005 : A une semaine de l´arrivée …

Doha 2006
DR

Carte postale de Jacques Vincent

 » Bonjour,
Le nombre d´obstacle entre nous et l´arrivée est en nette diminution. Je n´en compte que deux : un anticyclone (et ses vents faibles) quelque part à l´ouest et le détroit d´Ormose, un goulet ou le vent peut souffler fort et nous empêcher de rentrer dans le golfe Persique. En ce moment, la mer est parfaitement plate, bleue et chaude (27 degrés), le ciel est merveilleusement azur et le soleil cruellement brûlant. Le vent faible n´atteint même pas la surface de l´eau et le bateau glisse tout doucement grâce au code 0 de plus de 300 m2. C´est donc sans hésiter que ce matin, j´ai décidé de quitter le bateau … d´un petit saut de l´entrave dans une mer limpide de 4000 mètres de fond, le premier bain depuis le départ, un bonheur intense….(qu´aucune piscine n´a jamais pu m’offrir). Sur les 25 000 miles de ce tour du monde, j´aurais fait 1/10eme de mille à la nage. C´est un bon début. J´en ai profité pour examiner les safrans: RAS. Au-dessus de l´eau comme sous l´eau, le bateau semble en parfait état. Il nous avait semblé voir une fissure sur la partie basse du bras de liaison qui supporte le mât mais en passant sous le bateau, je n´ai pu constater qu´un défaut de peinture, tant mieux !
La vie à bord est très supportable, tous les hublots sont ouverts et un vent rafraîchissant assaini les couloirs du dortoir. Fraser se promène toujours avec un petit pansement ici ou la, mais cela fait partie de sa garde-robe depuis le départ. Karine lui fait un peu de concurrence avec un petit bandage au poignet, un brin de coquetterie dans ce monde sauvage. Les coups de soleil de nos amis anglais perdent de leurs éclats, on voit même poindre un début de bronzage ! Le moral est bon, il semble que le plus dur est dans le sillage. Brian promène un regard apaise sur l´horizon pur, pas une ombre même pas celle du rationnement, et les chocolats arrivent toujours à l´heure, tous les deux jours, dans les placards attitrés à chacun des quarts » ».

Flash-back…
«  »Car finalement, on est passe entre 2 cyclones, un vrai, Hennie, qui nous a obligé à rallonger considérablement notre route vers l´Est pour l´éviter, et un autre en formation dans l´ouest dont on a vu que les éclairs de nuit. La remontée de l´Océan Indien s´effectue contre le vent et contre la mer ? Pendant plusieurs jours, le bateau a tapé fort dans le clapot. Afin de réduire les impacts dus au tangage et peut être aux formes de carènes, de nombreuses théories sur le placement des poids (voiles en sacs et ballast) ont été évoquées et mises a l´épreuve. Les résultats sont sous scellés dans l´ordinateur… ou solidement ancrés dans l´imagination de certains. Les grains qui nous ont longtemps accompagnés, nous gardant en éveil une main sur chaque écoute, n´ont pas franchi l´équateur avec nous, laissant la place a un beau ciel etoilé de nuit et brûlant de jour.
«  »Plus que 8 levers de soleil avant d´apercevoir les tours de Doha, tout à une fin. À bientôt
Jacques «  » «