Bruno Peyron - Orange II
DR

Bruno Peyron, mardi matin à 5h00 : « Ça mollit tout doucement, le vent est très faible. On se prépare à passer quatre à cinq jours spéciaux. La situation n’a pas évolué. Il faut passer à travers la dorsale anticyclonique qui fait 200 milles d’épaisseur. Nous n’avons pas d’autre choix. Tout cela est très compliqué car l’anticyclone se met en place derrière. Cet anticyclone va passer sur nos têtes de la gauche vers la droite. Nous allons donc être très lents pendant quatre jours. Nous devrions parcourir 1000 milles pendant ces quatre jours (au lieu de deux jours habituellement, ndlr), ce qui ne va pas être très réjouissant. Ce sera la partie la plus lente de ce tour du monde. Habituellement, l’anticyclone est en position (au niveau des Açores, ndlr) et on peut faire le tour par la gauche avec de l’alizé en dessous. Mais tout le système est détruit par une dépression qui passe maintenant. Et cela reste compliqué derrière car la transition avec la dépression n’est pas très fiable non plus. Cela pourrait être pire encore. Ça fait un bout de temps qu’on sait que ça va être difficile. On s’y prépare et on fait ce qu’il faut. Tout cela peut nous faire perdre trois jours à peu près. »RepèresJournée de mer : 43eDate : 08/03/2005Heure (GMT) : 03h40Latitude : 13 09.64′ NLongitude : 37 21.64′ WVitesse instantanée : 11.4 ndsCap instantané : 334Vitesse moyenne : 12.1 ndsVitesse sur 24h : 17.5 ndsDistance sur 24h : 419 mnVitesse depuis départ : 23.0 ndsDistance totale : 23571 mnDistance restante : 2657.20 mn