On rentre dans le dur

Après deux jours de course, les concurrents du Vendée Globe Virtuel sont dorénavant plus de 371 000 et le chiffre ne cesse de progresser.
La tête de course est rapide et la concurrence farouche. Plus de 150 000 bateaux tenaient le rythme hier à l’avant de la course. Un rythme facilité par la trajectoire direct qui menait les bateaux des Sables au Cap Finistère. On rentre maintenant dans le dur avec une météo qui se complique, déjà des premiers choix à faire comme sur le réel. Chercher les Alizés à l’ouest ou longer les côtes portugaises. La tête de course a opté pour l’empannage, et on retrouve les premiers plutôt le long des côtes. Reste que l’écart entre les premiers et le 160 000 reste pour l’instant d’une centaine de milles.
L’écart devrait pourtant se creuser dans les jours qui viennent avec ceux qui auront appris rapidement à se servir de cette nouvelle version où la mise à jour des conditions de vent est quasi en temps réel. Pas simple de résister à plusieurs connexions dans la journée quand on constate son bateau mal réglé.
Notre bateau magcourseaularge continue sa descente. Hier, on s’y est cru en étant 261e au classement à quelques encablures du 2nd. Aujourd’hui, le classement est sévère : 87000e actuellement. A suivre le passage de la dorsale où il faut trouver son chemin. On a choisit de pousser vers l’ouest, c’est toujours ça de pris sur la route.