Oman champion du monde de Diam24 à Bora Bora

@ Julien Girardot

Il y a des endroits sympas pour naviguer, notamment en Diam. La Polynésie en fait partie à voir les images de la régate dans le lagon de Bora Bora. Cela se passait pour la première édition du Grand Prix Pacifique des Jeux qui a été un très beau succès sportif.

Cette dernière journée courue jeudi 15 novembre, indécise jusqu’au dernier moment, a tenu en haleine le public. Si Trésors de Tahiti a réussi à retourner la situation au terme du dernier raid dans le lagon de Bora Bora, Oman Sail a montré qu’ils étaient bel et bien un équipage redoutable et complet. Les Omanais seront d’ailleurs couronnés du premier titre de champion du monde de Diam24. Leur prix leur sera remis au Salon Nautique de Paris, en décembre prochain.

Le nouveau mais expérimenté équipage Mood, co-skippé par Damien Iehl et Aurélien Ducroz, a su jouer les trouble-fêtes dès Tahiti après avoir remporté le raid entre Tahiti et Moorea. Si Mood complète le podium en s’octroyant la 3e place au classement final, leur bateau a remporté haut la main le prix du « Plus Beau Bateau du GP Pacifique des Jeux » par l’ensemble des photographes présents !

A la 4e place, les jeunes Genevois du CER ont impressionné par leur régularité. Leur victoire sur le tout dernier raid coefficient 0,5 est venue récompenser leurs efforts. En terminant devant leur compatriote Bernard Stamm sur Cheminées Poujoulat, ils ont pris un tout autre statut. Les Cheminées ont, eux, du mal a trouvé le bon tempo alors qu’avec leur expérience du large et leur ancienneté, ils étaient les favoris du Grand Prix.

Arrivé en « touristes », Team Merlin a réussi quelques beaux coups d’éclat notamment en terminant 5e du raid Raiatea-Bora Bora devant les pros de Cheminées Poujoulat. Mais Benoit Champahnac, Eric Morvan et Olivier Molard, accompagnés de leur épouse et pour certains de leurs filles, l’objectif de découvrir les paysages polynésiens tout en régatant, le contrat est plus que rempli.

Fermant la marche, les deux équipages tahitiens, Trésors de Tahiti Espoirs et Team SCEAP ont impressionné par leur abnégation et leur courage. L’organisation du Grand Prix Pacifique des Jeux est très heureuse d’avoir donné l’opportunité à ces jeunes talents tahitiens de s’exprimer dans une compétition internationale.

Au total des points, Trésors de Tahiti Espoirs termine devant avec en plus le Prix de la Combativité remis des mains de Guillaume Reynaud, directeur marketing de la Pacifique des Jeux. Meilleurs classés de l’épreuve des équipages et n’ayant jamais participé au Tour Voile, ils auront l’honneur d’être invités à l’édition 2019 du Tour Voile en juillet prochain. Team SCEAP finit dernier du classement mais vu leur peu d’entrainement, les jeunes du Yacht Club de Tahiti à Arue ainsi que leur coach à la barre, Didier Arnould peuvent être fiers de leur participation.

Après s’être fait coiffer au poteau à deux reprises à l’arrivée des deux premières étapes à Moorea et Huahine, Trésors de Tahiti a pu enfin savourer sa première victoire sur le Grand Prix Pacifique des Jeux à Raiatea, mardi 13 novembre.

Dès le départ, donné à Fare, de cette 3e étape entre Huahine et Raiatea, longue de 30 milles nautique, le team co-skippé par Manutea Mahai et Teva Plichart est parti comme une flèche vers la splendide passe de Faaroa au milieu de l’île, centre de la culture polynésienne. Après avoir remonté le majestueux lagon de la côte Est de l’île, l’équipage local a terminé avec une avance confortable de 15 minutes sur ces poursuivants, Oman Sail, toujours leader au classement général provisoire.

Mal partis en prenant une option peu payante en sortant de la passe de Fare, les Omanais ont refait leur avance sur Mood qui a manqué de vitesse sur ce parcours inter-île. L’équipe de Damien Iehl cède donc sa place de dauphin à Trésors de Tahiti qui se trouve désormais à un petit point d’Oman Sail. L’ordre du podium final se jouera certainement entre ces trois équipes.
A la 4eplace, le jeune équipage du CER de Genève a réussi un joli coup face à Cheminées Poujoulat de Bernard Stamm qui lutte pour trouver le bon tempo sur ce Grand Prix du Pacifique des Jeux.
Les amateurs de team Merlin devancent toujours les deux autres équipes amatrices locales, Trésors de Tahiti Espoirs et Team SCEAP. Pour la première fois, les Espoirs n’ont pas terminé dernier. Une belle satisfaction pour Pierre Daniellot et ses co-équipiers. Cruelle désillusion en revanche pour team SCEAP de Didier Arnould qui a fini hors temps, en terminant 1h10 après le vainqueur du jour.
Tous ont été accueillis dans une ambiance chaleureuse et généreuse en présence des représentants de la commune de l’île de Raiatea. Tous les coureurs et les partenaires du Grand Pacifique des jeux ont pu apprécier le spectacle organisé en leur honneur.
Demain, la flotte se dirigera vers Bora-Bora, dernière île que le Grand Prix Pacifique des Jeux reliera. En fonction des conditions météo de demain, les huit 24 pourraient faire le tour de l’île de Tahaa ou aller partir directement pour la Perle du Pacifique.
Teva Plichart, co-skipper de Trésors de Tahiti : « Enfin une récompense, après les deux premières étapes où ils étaient en tête juste à quelques mètres de l’arrivée avant qu’ils se fassent dépasser. Là, ça était net et sans bavure. Ça fait passer à un point du leader. C’est une très belle satisfaction. »

Classement final du Grand Prix Pacifique des Jeux :

  1. Trésors de Tahiti (22,5 points)
  2. Oman Sail (22,5)
  3. Mood (25)
  4. CER (43)
  5. Cheminées Poujoulat (53,5)
  6. Merlin (66,5)
  7. Trésors de Tahiti Espoirs (80)
  8. SCEAP (84,5)