Mini Transat. Un pogo 3 tout neuf APRIL Marine pour Clément Machetel

clement machetel april marine @ V. Olivaud

C’est le 21 août dernier que Clément Machetel a mis à l’eau son nouveau mini 6.50, un Pogo 3 de série de l’architecte Guillaume verdier. Et c’est mardi 25 août que le 1010 s’est baladé au milieu de ses ainés pour sortir du port de Lorient et faire ses premiers runs en mer. Un moment stressant mais plein d’adrénaline pour Clément qui, après des mois de chantier, peut enfin sentir son bateau glisser sur l’eau.

C’est dans 10 – 15 nœuds de vent et un soleil au zénith que le mini APRIL Marine nous a dévoilé sa belle carène et ses allures en orange et bleu. « Le premier bord c’est toujours super ! J’avais surtout une appréhension de rayer le bateau en manœuvrant à la voile dans le port, il est tellement beau avec sa nouvelle robe à bulles ! La première navigation permet de valider et de vérifier beaucoup de point sur le bateau, tous les bouts pour les manœuvres et les premiers réglages. J’ai eu de bonnes sensations, j’ai trouvé le bateau véloce et bien équilibré. Enfin bref c’était super ! » nous dévoile Clément à l’issue de sa première sortie.

clement machetel april marine @ V. Olivaud

En route pour la Mini en Mai de septembre.
Les reports et annulations de certaines courses en raison du contexte sanitaire ont donné un peu plus de temps à Clément pour finir le chantier et programmer les derniers travaux de matelotage, de réglage, d’énergie, et bien d’autres… Essayer de raccourcir la job-list qui se réactualise sans cesse, c’est la vie d’un nouveau bateau, la vie de chantier…. La vie de marin finalement.
C’est donc à l’occasion de la Mini en Mai reportée au 8 septembre que nous attendons Clément pour sa première course : 500 milles en solitaire entre la mer d’Iroise et l’estuaire de la Gironde avec un départ et une arrivée à La Trinité sur Mer.

« Pour la première course je me fixe pour objectif de finir car c’est la priorité pour valider les milles en vue de la Mini Transat 2021. Cette première course permettra de valider que tout fonctionne bien et me donnera l’occasion de me mesurer aux autres bateaux de série pour me jauger et connaitre mes adversaires sur l’eau. À l’issue de cette course j’espère trouver ma place dans la flotte des bateaux de série. Avec la Covid-19, la préparation a été un peu retardé, il faudra m’approprier le 1010 APRIL Marine pour que le couple bateau skipper vogue comme il se doit, cette course permettra d’optimiser le bateau et le bonhomme pour prioriser les axes de travail à venir. Donc je ne me mets pas de pression particulière même si j’aimerais être dans le top 10 évidement. » confie un Clément motivé !