Normandie Cup du 14 au 18 juin 2017. Le havre le 15/06/2017, Diam 24, raid côtier Photo © Jean-Marie LIOT / Normandie Cup

La Normandie Cup marque l’ultime confrontation en Diam 24 – 15 bateaux sont inscrits – avant le Tour de France à la Voile. Si tous les équipages ne sont pas présents, les favoris pour le Tour sont bien présents. La domination l’année dernière du Team Lorina sur le Tour sera sans doute moindre cette année tant le niveau de préparation des équipes est montée. Au programme du jour hier: un raid côtier qui a conduit la flotte jusqu’à Deauville. Beijaflore signe une première belle journée en prenant la tête du classement général, suivi de SFS et Cheminées Poujoulat.
Les hostilités se poursuivent demain sur des “stades nautiques“ qui feront s’affronter les Diam24 OD devant les plages du Havre et Sainte-Adresse. Tandis que les J80 entreront eux aussi dans la danse. De même que les IRC/Osiris qui s’élanceront à 20 h pour la Grande Course qui les emmènera vers le sud de la Normandie.
Le team Lorina – Golfe du Morbihan, Fondation FDJ – Des Pieds et des Mains, Cheminées Poujoulat, SFS, Beijaflore… Les ténors de la classe sont là. Et bien décidés à ne rien concéder à leurs adversaires à quelques jours du coup d’envoi du Tour de France à la Voile à Dunkerque. Cette première journée de régates en a été une belle illustration !
Le coup d’envoi de la 1e partie du raid côtier a été donné à 10 h 30 devant Le Havre pour une vingtaine de milles à parcourir jusqu’à Deauville. La flotte des 15 Diam24 OD s’est rapidement scindée en deux dans un vent assez mou et oscillant en force et en direction. A la 1e marque de parcours, la bouée Général Metzinger, c’est Fondation FDJ – des Pieds et des Mains qui pointait en tête, devant Cheminées Poujoulat. Mais, à la faveur du passage d’un porte-containers, le team de Bernard Stamm a réussi à prendre la main qu’il n’a plus lâchée jusqu’à la ligne d’arrivée devant Les Planches, la célèbre promenade deauvillaise. L’équipage de Damien Seguin s’est emparé de la deuxième place alors que, derrière lui, la flotte s’étirait en longueur avec de gros écarts.
Des pâtes à Deauville
Le temps d’un déjeuner offert par la ville de Deauville, au pied du Deauville Yacht Club, les équipages ont réenfilé les combinaisons pour le raid retour vers Le Havre, via un détour par Octeville-sur-Mer. La flotte s’est élancée à 15 h 26 sous un beau soleil et dans 12-15 nœuds de nord-ouest forcissant. Des conditions idéales pour glisser à une bonne dizaine de nœuds au près vers l’écurie. C’est Beijaflore, déjà 3e du raid aller vers Deauville, qui a franchi la ligne d’arrivé en tête devant la plage du Havre, talonné par SFS et Lorina Limonade – Golfe du Morbihan.
Bilan de la journée : Beijaflore se hisse sur la première marche du podium avec trois points d’avance sur le team SFS. Cheminées Poujoulat malgré une décevante 7e place sur le 2e raid, devance d’un petit point Fondation FDJ – Des pieds et des mains.
Demain, avec des écarts de points aussi serrés, la bagarre s’annonce rude. Les équipages se mesureront cette fois devant les plages du Havre et Sainte-Adresse sur des parcours construits d’une quinzaine de minutes, très intenses.
Les J80 entreront en piste en fin de matinée pour des parcours construits qui seront à l’appréciation du comité de course. Et les IRC/Osiris prendront le départ de La Grande Course à 20 h pour une virée nocturne qui les conduira vers le sud de la Normandie, le long de la côte de Nacre. De quoi donner de la couleur au plan d’eau havrais.
Ils ont dit :
Guillaume Pirouelle à bord de Beijaflore, 3e et 1er : « C’est une bonne entrée en matière. Mais ça va être serré, un peu comme sur le Tour de France à la voile, sauf que sur la Normandie Cup il n’y a que quatre jours de régates et donc pas le temps de creuser l’écart. Sur le premier raid, on finit 3e, mais il n’y avait pas beaucoup d’options tactiques. Tout s’est joué sur le départ et le premier bord. En revanche, sur le 2e raid, on a pris une grosse avance très vite. On avait pas mal étudié le routage à Deauville avant de repartir. On est allé plutôt sur la gauche du plan d’eau, alors que ça mollissait à droite. Ça a bien payé. »
Bernard Stamm à bord de Cheminées Poujoulat, 1er et 7e : « « C’était super, il y avait de bonnes conditions. Sur le premier raid, on a fait ce qu’on a voulu, c’est-à-dire, aller à droite en faisant attention à la zone tampon à la côte. On a passé la première marque derrière fondation FDJ. Et on a réussi à le doubler grâce à un cargo devant lequel on a choisi de passer, alors que FDJ a préféré le contourner. Puis on est resté en tête jusqu’à la fin. En revanche sur le 2e raid, on a fait l’inverse de ce qu’on s’était dit au départ. Du coup, ça a moins bien marché… (Rires) Mais on est plutôt contents de cette première journée. D’autant que c’est la première fois que le bateau touchait l’eau. Il est tout nouveau. Il y a pas mal de petites choses à faire mais on a 15 jours devant nous ! »
Quentin Delapierre à bord de Lorina Limonade – Golfe du Morbihan, 10e et 3e : « On a frôlé le drame sur le premier raid. On a pourtant pris un bon départ. Kevin Péponnet qui fait la tactique avait choisi la bonne stratégie, celle qui a d’ailleurs payé pour les autres. Mais on a voulu pousser trop à gauche et il était impossible ensuite de revenir. Sur le 2e raid, on est super bien partis. Dans l’estuaire de la Seine, on était loin devant. Mais une rotation de 30 degrés à droite, alors que nous étions à gauche, a déjoué nos plans. On est quand même satisfaits de cette première journée parce qu’on a bien travaillé malgré tout et on sait pourquoi ça n’a pas marché ». Photos libres de droits

Résultats général provisoire après deux courses
1er, Beijaflore, 2e SFS, 3e Cheminées Poujoulat, 4e Fondation FDJ – Des pieds et des mains, 5e Dunkerque Voile, 6e Team Natixis YC Saint-Lunaire, 7e Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan, 8e Batistyl IBA, 9e Lorina Mojito – Golfe du Morbihan, 10e Techneau, 11e MBA ESG – GL Sailing, 12e Helvetia Blue by Normandy Elite, 13e Helvetia Purple by Normandy Elite, 14e SNBSM / Saint-Malo, 15e Columbus Café.

PAS DE COMMENTAIRES