Nice Ultimed sera l’un des événements majeurs de l’année prochaine avec en guests stars Yves Le Blévec (Actual), Francis Joyon (Idec), Armel Le Cléac’h (Banque Populaire IX) et Thomas Coville (Sodebo) et leur équipage. Présenté comme le choc des Titans, cela donnera un avant-goût de la route du Rhum. Ce sera également le premier « étalonnage » pour le trimaran Banque Populaire avec Sodebo qui se sera confronté depuis 1 an à Macif, Gitana puis Banque Populaire. Les skippers seront entourés d’équipiers de haut vol. «Nous serons 6 à bord pour un sprint permanent » explique Armel Le Cléac’h. «Nous venons chercher le contact. L’intensité sera forte puisqu’on sera à vue avec les concurrents » ajoute Francis Joyon.

Du mercredi 25 avril au dimanche 6 mai 2018 : 12 jours de fête de la voile
Nice UltiMed débutera par trois jours de Warm-Up à Marseille du 25 au 27 avril. Le Prologue Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui partira de Marseille pour arriver à Nice vendredi 27 avril permettra de mettre en lumière le magnifique littoral de la région. C’est ensuite pour 9 jours que l’évènement s’installera à Nice. Au programme sur l’eau : un Run d’Exhibition dimanche 29 avril, le Départ de la Course mercredi 2 mai, et son Arrivée samedi 5 mai, mais également une grande Parade Nautique dimanche 6 mai à laquelle tous les navires et embarcations sont conviés pour célébrer les trimarans Ultimes. Pour compléter cette fête de la voile, un Stade Nautique sera mis en place pendant l’intégralité de l’évènement à Nice, à quelques mètres seulement de la Promenade des Anglais. Diam 24od du Tour Voile, présence de séries Olympiques, c’est la voile dans toute sa diversité qui sera représentée, avec également des jeunes de la Ligue P.A.C.A. et des clubs nautiques de Nice, qui seront invités exceptionnellement pour partager l’extraordinaire. « Avec cette première confrontation de ces bateaux extraordinaires en Méditerranée, nous sommes en mission. Tout l’événement, au-delà de la course en elle-même, son déploiement à terre pour le grand public, ses « ramifications » nautiques, est conçu pour partager, pour inspirer et pour embarquer un public nouveau dans la fabuleuse aventure de la voile » déclare Jean-Baptiste Durier, Directeur de Nice UltiMed.

Un écrin exceptionnel

Au départ de Nice mercredi 2 mai à 13h02, les bateaux devront parcourir deux tours d’un circuit de 1 000 milles nautiques via la Corse, la Sardaigne, les îles Baléares et le littoral de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce parcours pourra être adapté en fonction des conditions météo pour permettre une arrivée à Nice devant la Promenade des Anglais, samedi 5 mai après-midi. « Le parcours de Nice UltiMed est un voyage en soi : Nice, la Corse, la Sardaigne, les Baléares et la Côte d’Azur. Pourtant chacun de ces endroits est un obstacle météo potentiel qui va rendre la course complexe. La Méditerranée peut être surprenante, déstabilisante. Elle va nous obliger, nous marins, à être dans l’excellence » précise Thomas Coville.

Nice et la Voile : entre tradition et ambition

« Nous allons avoir un écrin magnifique pour mettre en valeur ces bateaux » se réjouit Yves Le Blévec. Le skipper d’Actual ajoute « Nice UltiMed va permettre de partager avec le public ces bateaux extraordinaires qui font partie de notre quotidien mais que les Méditerranéens n’ont pas l’habitude de voir. » A terre, une Expo immersive située sur la Promenade des Anglais plongera les visiteurs au cœur de la course. Ils pourront également aller directement à la rencontre des géants des mers et de leurs équipages, sur le Port de Nice, quai Infernet.

« Dès 2005 alors Président du Département des Alpes-Maritimes j’ai souhaité devenir le partenaire officiel de Jean-Pierre Dick sur toutes les grandes courses au large de par toutes les mers et tous les océans du monde. Ce partenariat a permis de renforcer un plan voile ambitieux pour notre territoire. C’est une dynamique que j’ai ensuite prolongée pour Nice en relançant cette grande tradition nautique qui a toujours existé dans notre ville », rappelle Christian Estrosi le maire de Nice. « L’expertise d’A.S.0., qui est une référence en matière d’organisation de grands événements sportifs, nous a d’ailleurs permis d’accueillir à nouveau l’arrivée du Tour de France à la voile depuis 2014, de démontrer notre savoir-faire et notre volonté de nous positionner sur les plus belles compétitions de voile. Nice Ultimed, c’est une dimension encore supérieure et nous aurons à cœur d’offrir les meilleures conditions d’accueil et d’organisation pour ces grands skippers, pour leurs extraordinaires bateaux, pour les médias et pour le public. Le concept innovant de cette course leur permettra d’ailleurs d’être au contact de l’événement sur les nombreux passages au plus près des côtes, de mettre en valeur les sites méditerranéens les plus remarquables et de leur offrir de très nombreuses animations sur l’eau et sur terre. »

ILS ONT DIT
Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim :
« Le parcours de Nice UltiMed est un voyage en soi : Nice, la Corse, la Sardaigne, les Baléares. Pourtant chacun de ces endroits est un obstacle météo potentiel qui va rendre la course complexe. La Méditerranée peut être surprenante, déstabilisante. Elle va nous obliger, nous marins, à être dans l’excellence. » Yves Le Blévec, skipper d’Actual Ultim :
« Nice UltiMed va permettre de partager avec le public ces bateaux extraordinaires qui font partie de notre quotidien mais que les Méditerranéens n’ont pas l’habitude de voir. Nous allons avoir un écrin magnifique pour mettre en valeur ces bateaux.»

Armel Le Cléac’h, skipper de Banque Populaire IX :
« Le parcours de Nice UltiMed est complet, très technique et la Méditerranée promet des conditions météo changeantes auxquelles on va devoir s’adapter. Nous serons 6 à bord pour un sprint permanent, toujours au contact des autres bateaux. La bagarre va être belle. »

Francis Joyon, skipper d’IDEC Sport :
« IDEC Sport a été conçu pour un équipage. Nous pourrons pousser le bateau dans ses retranchements. Nous venons chercher le contact. Cela va être un sprint permanent avec une intensité forte puisqu’on sera probablement à vue avec les concurrents. Cela augmente encore le niveau de performance. »