Multi50 : retour musclé à la compétition !

Trophée des Multicoques - Baie de St Brieuc 2020 @ Jacques Vapillon

Premier rendez-vous de l’année pour les Multi50 qui se retrouvent ce week-end en Baie de Saint-Brieuc avec des bateaux au niveau assez homogène. Avec un vent oscillant entre 15 et 30 nds dans les rafales, une mer plate et du soleil : les cinq Multi50 présents ont offert un beau spectacle.

Et notamment Sébastien Rogues (Primonial) impatient de renouer avec une ligne de départ après un ambitieux chantier d’optimisation. Erwan Le Roux imposait le rythme dès la 1ère manche, sur une coque, à bord du puissant Ciela Village prêté par Thierry Bouchard. Puis Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton – ARSEP) lui rendait la monnaie sur la 2ème manche dont le podium était âprement disputé à grande vitesse. Sébastien Rogues (Primonial) redécouvre son bateau qui vient de sortir d’un ambitieux chantier d’optimisation.
Le tempo est donné. Ce sera « à fond » pendant trois jours, même si le vent doit sensiblement décroitre demain et dimanche. La journée s’est achevée sur une série de runs lors desquels les équipages ont allègrement tutoyé les 40 nds !!! Avec des invités à bord, bien évidemment, comme le veut la tradition des Grands Prix Multi50.

Arthur Le Vaillant sur Leyton réussit son entrée dans la classe Multi50

Mais c’est finalement un outsider qui met tout le monde d’accord. Le dernier arrivé dans la classe, Arthur Le Vaillant (Leyton) s’adjuge la première place du classement général provisoire à la faveur d’une grande régularité, et de trajectoires parfaites. « On a navigué proprement, on s’est faufilé tout en finesse et sur les runs, on ne pensait pas être les plus rapides mais on a attendu le dernier moment pour profiter des bonnes conditions. L’équipage a bien travaillé, le bateau est rapide. Ça régate bien entre tous les bateaux. Il ne fallait pas faire d’erreur, nos trajectoires étaient belles et nous n’avons pas pris de risques ».

A bord de Groupe GCA-Milles et un sourires, Gilles Lamiré avait convié Maxime Sorel, inscrit au Vendée Globe, et ravi de venir jouer à Saint-Quay pour la huitième fois : « Je suis toujours content de venir naviguer en Multi50 dans des conditions de rêve. Il fallait quand-même rester vigilant, la main sur les deux écoutes en permanence. On s’amuse beaucoup en Multi50, on navigue en équipage et c’est vraiment sympa. Mais à la différence d’un IMOCA, il y a un risque de le mettre à l’envers ! »

Demain samedi, grande marée oblige, les bateaux navigueront tôt… et tard puisque leur retour au port est prévu en fin de soirée. Au menu, des parcours construits et côtiers pour la journée qui devrait être la plus dense du Trophée.

Le public est au rendez-vous de cette édition 2020 du Trophée des Multicoques – Baie de Saint-Brieuc.

Les vedettes à passagers ont partagé, aujourd’hui, le plan d’eau à distance raisonnable des Multi50. Aux premières loges, les personnes embarquées, ont assisté à un super spectacle grâce à des conditions de vent particulièrement adaptées aux multi50. Certains ont eu la surprise de pouvoir échanger en fin de régates via la VHF avec les skippers.

Nous sommes allés à leur rencontre à leur retour au port « Je viens du nord de la France, je n’y connais pas grand-chose en voile, mais ce que j’ai vu aujourd’hui est totalement magique » commente Anne-Marie J. « Nous sommes en vacances en famille, il y avait pas mal de mer, incroyable la puissance que peuvent développer ces bateaux, on nous a dit que les skippers traversaient l’Atlantique en solitaire, je dis chapeau ! » poursuit Christophe N.
Les embarquements se poursuivent demain et après-demain. Les billets sont disponibles à la vente sur le village où tout a été organisé en fonction de la situation sanitaire. Les exposants ont répondu présents et les visiteurs peuvent se balader en toute sécurité et discuter avec les skippers et leurs équipages, de retour de mer, en toute simplicité.