Multi50. Erwan Le Roux vainqueur sur Ciela Village du premier Grand Prix

Trophée des Multicoques - Baie de St Brieuc 2020 @ Jacques Vapillon

Erwan le Roux créé la surprise en s’imposant sur 5 des onze manches courues en trois jours au premier Grand Prix Multi50. Sébastien Rogues (Primonial) termine deuxième après une victoire sur la dernière manche devant Arthur Le Vaillant (Leyton) qui complète le podium.

L’entame de ce trophée, organisé comme un véritable tour de force par l’agglomération de Saint-Brieuc, compte tenu des contraintes sanitaires, avait cueilli les équipages dès vendredi matin avec un vent fort dépassant 30 nœuds dans les rafales. De quoi réveiller des équipages légèrement sevrés de régates au contact depuis quelques mois.
Les bateaux à l’aise dans la brise imposaient alors un tempo élevé, notamment Ciela Village (Erwan Le Roux) et Solidaires en Peloton – ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus). Leyton (Arthur Le Vaillant), bateau vainqueur en 2019 avec Lalou Roucayrol et désormais aux mains du bizuth de la classe Arthur Le Vaillant, affichait également des vitesse dépassant parfois les 40 nds sur les runs de fin de journée.

Samedi, les conditions étaient plus maniables avec un vent de 20 nds et une mer plate. Les cinq Multi50 ont réellement pu exprimer le potentiel de leurs bateaux et le public embarqué sur l’eau à bord d’une vedette à passagers, a pu assister à des départs lancés, au contact et des arrivées à plus de 30 nds sur la ligne. Un spectacle grandiose tel que les Multi50 adorent en offrir en Baie de Saint-Brieuc. Ciela Village en profitait pour s’adjuger 3 manches sur 5, impérial dans la brise, et avec un équipage qui a soigné ses départs, ses manœuvres et ses trajectoires.

Enfin la dernière journée, dans un vent ne dépassant pas 15 nds, devait s’avérer plus compliquée pour le multicoque vert, moins à l’aise dans les petits airs. Leyton en profitait pour menacer dangereusement le leader en remportant la première manche du jour, réduisant à l’extrême l’écart en points. L’équipage de Sébastien Rogues (Primonial) n’a cessé de progresser depuis la remise à l’eau du bateau. Il s’est montré redoutable dans cette troisième journée. Il fallait à l’équipage d’Erwan Le Roux un sans-faute parfait pour sauver son leadership. Ce fût fait. Et bien fait.

Trophée des Multicoques – Baie de St Brieuc 2020 @ Jacques Vapillon
Trophée des Multicoques – Baie de St Brieuc 2020 @ Jacques Vapillon

Ils ont dit :

Erwan Le Roux : « On était venu pour se faire plaisir, on repart avec la coupe ! Bien sûr qu’on est heureux mais aussi surpris. Nous n’avions aucune pression sur les résultats. On a juste essayé de bien naviguer. Les gars se sont donnés à 200%, nous avons trouvé un mode de fonctionnement qui permet d’anticiper, de réussir nos manœuvres ; à bord la communication est facile, on a le même vocabulaire, efficace. Le niveau général est monté d’un cran, la prime revient à celui qui fait le moins d’erreurs. Nous avons gagné sur des petits détails aussi, je suis à l’aise avec les laylines, les trajectoires. On a un beau deuxième, avec Primonial qui déboite à toutes les allures mais au portant, Ciela Village va vraiment vite. Nous sommes heureux d’offrir ce Trophée à Thierry Bouchard qui nous a prêté le bateau. C’est un juste retour des choses car il a beaucoup investi dans la classe depuis quelques années et son bateau va vraiment bien ».

Sébastien Rogues : « We are back !!! Ce matin on était 4èmes, et on termine 2èmes. On a bien progressé et surtout, nos premiers sentiments après les importantes modifications du bateau, cet hiver, sont hyper bons. On a réussi à upgrader le bateau, on a gagné beaucoup en vitesse au près et on n’a pas perdu nos atouts au portant : nouveau plan de pont, double colonne, quatre winches, et un nouveau mât. Il nous reste à mettre de nouvelles voiles et une nouvelle dérive. Aujourd’hui, rien ne nous empêche d’espérer une victoire à Brest ! En tous cas on s’est fait plus que plaisir, ces bateaux sont magiques, géniaux. C’est un régal… ».

Arthur Le Vaillant : « Des conditions de rêve, magiques et de la régate ! Jusqu’à la dernière manche, on ne savait pas qui allait gagner le Trophée. C’est ce qu’on aime. Première régate au contact depuis des années. Ce trophée était un bon entrainement pour la suite et c’est de bon augure pour le Trophée de Brest dans quelques jours ».

Thibaut Vauchel-Camus : « On n’a pas eu de réussite sur cette dernière journée. On n’a jamais pu faire ce qu’on voulait faire ! Mal servis, gênés par des concurrents, et manque de chance aussi : on a subi toute la journée, on n’était pas inspiré et toujours dans le mauvais timing. On fera mieux à Brest… ».

Gilles Lamiré : « Super édition, super accueil ! Le plateau Multi50 est très compétitif. Pendant les manches, les bateaux sont près les uns des autres. D’une régate à l’autre, les classements changent : ça pousse tout le monde vers le haut, rendez-vous à Brest».