Mondial Mumm 30 : La Trinité en vue

Mumm 30 Spi Ouest 2005
DR

Premier enseignement, les équipages étrangers sont déjà très affûtés. Le Mumm 30 « Astérix » skippé par le britannique Louis Brown  remporte la classique du week-end Pascal avec une sacré régularité. Il sera sans aucun doute l’un des prétendants à la victoire début juin. L’américaine Deneen Demourkas et son équipage de haut niveau, avec notamment Harnish Pepper à la tactique et le talentueux régatier français Laurent Pagés s’est rappelé au bon souvenir de la flotte française en prenant une belle deuxième place. Et puis, il faut noter aussi la présence dans le top 10, de l’équipage Allemand « Topas » et du hollandais Peter de Ridder sur « Mean Machine », champion d’Europe de la spécialité.A noter la venue au Mondial du récent champion du Monde de Farr 40 et détenteur du titre de champion du Monde de Mumm 30 à savoir l’Australien Richard Perini et 3 à 4 voiliers Italiens, maître dans l’art du Mumm 30.Et les français ? Et bien, ils n’ont pas régné en baie de Quiberon. Ce qui ajoute, sans conteste, un peu de piment à la compétition à venir. L’équipage nantais skippé par Pierre-Loic Berthet, deux fois vainqueur du Tour de France à la voile n’a pas remporté son quatrième Spi Ouest. Il arrache une quatrième place. Mais nul doute que ce team, certainement l’une des meilleures équipes française de course au large, saura rebondir très rapidement. Quant au Mumm 30 région Ile de France emmené par le jeune Jean-Pierre Nicol, il démontre avec une troisième place qu’il peut jouer les troubles fête. Les Normands de « Dieppe Seine Maritime » ont, quant à eux, pris la sixième place. A noter aussi la huitième place des Dunkerquois, encourageante pour ce nouvel équipage emmené par le duo Christophe Clévenot / Pierre-François Lepoutre et la onzième position de « Twin 3 » avec un certain François Brénac à la tactique.