La Mini-Transat en force au Nautic

© Olivier Blanchet

Il y avait du monde ce samedi au salon nautique pour la remise des prix de la Mini-Transat La Boulangère pour fêter les grands vainqueurs de cette édition 2017. Elle a aussi permis aux organisateurs et aux partenaires de faire le bilan de cette épreuve pas tout à fait comme les autres.

Les Ministes étaient faciles à reconnaître avec leur teint hâlé, leur air perdu dans les allées du Salon Nautique et cette façon unique de se tomber dans les bras entre congénères au détour d’un stand ou d’un autre. Même s’ils ont navigué en solitaire, ils savent qu’ils ont partagé une aventure unique qui aura créé des liens indubitablement solides.

La remise des prix, c’est aussi l’occasion de faire le bilan, celui des organisateurs qui sauront relever les points de satisfaction et ce sur quoi il va falloir travailler pour améliorer encore la fluidité de l’épreuve. C’est aussi, pour les partenaires, le moment d’analyser et de justifier leur décision d’accompagner les organisateurs de cette édition 2017 de la Mini-Transat La Boulangère.

Patrick Maurin, Président du Collectif Rochelais de la Mini-Transat
« Ce sont de très belles histoires qui se sont construites. Merci aux coureurs pour ce que vous nous avez fait partager. Merci aux parrains de l’épreuve La Boulangère et la Communauté d’Agglomération de La Rochelle, la Ville de Las Palmas, enfin la Ville du Marin ainsi que tous nos autres partenaires. Je n’oublie pas non plus la FFVoile et ses arbitres. Merci à toute l’équipe d’organisation ainsi qu’aux bateaux accompagnateurs. »

Christophe Aillet, Directeur Général de La Boulangère & Co
« Nous sommes ravis de nous être engagés sur la Mini-Transat, au regard de l’état d’esprit de cette course qui est bien en phase avec ce qu’on avait perçu. Il manquait un peu de vent sur la première étape et l’alizé n’était pas très soutenu sur la deuxième, ce qui ne nous a pas permis de découvrir tout le potentiel de ces incroyables bateaux. Cela n’aura pas empêché nos 81 skippers de vivre une expérience hors du commun. La performance de Ian Lipinski qui gagne en prototype cette année, après avoir fini premier en série en 2015 est à saluer. Je n’oublie pas le parcours des filles : Clarisse Crémer qui arrive 2e en série et Camille Taque qui se classe 9e sur 25 en prototype. La Boulangère qui s’est engagée en 2017 pour plus d’égalité hommes/femmes ne peut que se féliciter d’un palmarès comme celui-ci. Nous sommes très fiers de nous associer à une course transatlantique qui permet d’avoir dix femmes au départ comme à l’arrivée ! Un immense bravo à elles et à tous les participants ! »

Antoine Grau, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle
« Il y a deux ans jour pour jour, la Classe Mini nous confiait la responsabilité d’organiser la Mini-Transat 2017. Ce fut un gros challenge : il a fallu nouer des relations avec des villes partenaires comme Las Palmas et Le Marin. Il a fallu monter un comité d’organisation. Merci aussi à nos partenaires privés : Enedis et La Boulangère & Co. La classe Mini nous avait confié une lourde tâche compte-tenu de la qualité de l’organisation de la Mini-Transat 2015. Nous espérons avoir répondu à ce défi et aux attentes de tous les coureurs. Vous autres coureurs, vous avez accompli un superbe exploit sportif. Il nous fallait être à la hauteur. »

Lucas Montagne, Président de la Classe Mini
« Merci à toute l’équipe d’organisation, la direction de course. Il y a dans cette course tout un travail qui se fait dans l’ombre. Pour un coureur, aujourd’hui, c’est un vrai luxe de s’autoriser cette parenthèse. Sans le soutien de la FFVoile et notamment Henry Bacchini qui depuis une trentaine d’années soutient sans relâche la course. »