Il reste encore 2700 miles à parcourir pour le MOD70 Maserati skippé par Giovanni Soldini et son équipage (Guido Broggi, Sébastien Audigane, Oliver Herrera Perez et Alex Pella) avant l’arrivée à Londres. Ils disposent à ce jour de 1262 milles d’avance sur ce record de la Route du Thé après 26 jours de mer,. Ils se situent aujourd’hui à la hauteur du Cap Vert et longe les côtes du Sénégal. Après avoir bataillé pendant deux jours pour traverser une dépression tropicale, cette nuit, peu avant l’aube, le trimaran est entré dans la zone des alizés de Nord-Est, synonymes de vents constants. C’est maintenant un long bord tribord amures qui commence et qui va permettre à Maserati Multi 70 de remonter en latitude tout en maintenant de bonnes vitesses.

Dans les prochains jours, la stratégie et la route dépendront largement de l’évolution de l’anticyclone des Açores. Souvent centré sur l’archipel portugais, d’où son nom, cette haute pression sépare la zone des alizés qui soufflent plus au sud sous les latitudes tropicales de la zone des grands vents d’Ouest déterminés par les dépressions qui traversent l’Atlantique Nord d’Ouest en Est sous nos latitudes aux alentours de 40° N.
La situation météorologique actuelle et celle attendue pour les prochains jours ne correspondent cependant pas au schéma classique, comme l’explique Soldini:  »La haute pression des Açores a des formes et des positions inhabituelles. Aujourd’hui, c’est une étroite bande qui s’étend du détroit de Gibraltar à la Floride. D’ici 4/5 jours, elle devrait s’étendre de l’Irlande jusqu’aux Açores. Et cela ne présage rien de bon pour nous car cela va apporter des vents froids et soutenus d’Est/Nord Est, c’est-à-dire des vents contraires. Nous espérons que ces modèles sont erronés. En attendant, nous nous concentrons sur notre trajectoire et nous surveillons l’évolution de la météo en cherchant des opportunités pour aller aussi vite que possible sans trop allonger la route ».