Photographers Inc Portrait

Alors que le départ de la Volvo Ocean Race sera donné le 22 octobre prochain, on apprend aujourd’hui par communiqué de presse sur le site de la Volvo que le calendrier de la prochaine édition sera revu et que Mark Turner démissionnera de ses fonction lorsqu’un successeur sera désigné.
A lire le communiqué de la Volvo, il apparaît que les annonces de changements opérés et souhaités par Mark Turner ont été trop rapides ou trop radicaux pour recevoir le soutien espéré.
 » Après des discussions avec les partenaires clés, il a été décidé qu’une plus longue période de transition est nécessaire pour mettre en place les changements annoncés récemment touchant au calendrier de la course. » et d’ajouter  » Il en ressort que la proposition d’avoir une course en 2019-20 avec des nouveaux bateaux n’aura pas lieu comme prévu. Un nouveau calendrier pour le futur de la Volvo Ocean Race sera annoncé au plus vite. Volvo garde son engagement à ce que tout changement planifié apporte des bénéfices durables sur le long terme, à la course et aux équipes engagées. »
Visiblement, de la vision portée par Mark Turner, il n’y a pas eu de bénéfices à court terme. On pense notamment au Vendée Globe et aux IMOCA où il était question de transformer un VOR60 pour en faire un bateau du Vendée Globe. Une idée qui en avait laissé plus d’un sceptique quant aux coûts et au temps de préparation du bateau pour refaire un 2e tour du monde en si peu de temps. « Le design et le travail entrepris avec le nouveau et excitant concept du Super 60, au premier plan des monocoques de course au large à foils, continuent. » Le chantier étant bien engagé sur le Super 60, il n’était pas question de repartir sur un autre bateau. On ne les verra pas cependant en 2019 comme prévu.

Si l’actuelle édition 2017-18 de la Volvo Ocean Race n’est absolument pas affectée par ce changement, le communiqué nous apprend que « l’actuel CEO pour la course, Mark Turner, a décidé de se retirer de ses fonctions. Il restera en position de CEO jusqu’à ce qu’un successeur soit nommé, une recherche qui a déjà commencé. »
Arrivé il y a 16 mois à ce poste, Mark Turner faisait l’unanimité du monde de la voile pour apporter du changement au sein de cette mythique épreuve qui s’endormait un peu. Il paie sans doute pour avoir voulu imposer sa vision radicale mais aussi une stratégie marketing à risque qui, à coup d’effets d’annonces, s’est heurté à une réalité économique qui n’était pas en adéquation. Ce qui a pu marcher au sein de sa structure OC Sport, qu’il a su magnifiquement monter, n’était pas forcément adapté à l’organisation de la Volvo Ocean Race.

La Volvo Ocean Race 2017-18 débutera depuis Alicante, le 22 Octobre 2017 et se terminera à La Haye en Juin 2018, en passant par 12 villes étapes (Alicante, Lisbonne, Le Cap, Melbourne, Hong Kong, Guangzhou, Auckland, Itajaí, Newport, Cardiff, Göteborg, La Haye), dans cette aventure épique autour du monde, couvrant 45,000 milles nautiques. La flotte sera composée de 7 équipes extrêmement compétentes et professionnelles, avec quelques-uns des marins les plus talentueux et expérimentés.

Les équipes sont : team AkzoNobel, Dongfeng Race Team, MAPFRE, Vestas 11th Hour Racing, Sun Hung Kai/Scallywag, Turn the Tide on Plastic et Team Brunel.

Q&R

Q: Est-ce qu’il y aura un impact pour l’édition 2017-18 de la Volvo Ocean Race ?

R: Aucun impact sur l’actuelle édition de la course n’est attendu. Le rôle de Mark Turner était récemment axé sur la stratégie future. L’équipe du leadership qu’il a mis en place est très bien préparée et prête à délivrer un évènement remarquable d’un point de vue sportif et sponsoring. Mark Turner restera CEO jusqu’à ce qu’un successeur soit nommé.

Q: Il a été annoncé en mai que les futures courses auraient lieu tous les deux ans, plutôt que tous les trois ans comme c’est le cas actuellement, cela a-t-il changé ?

R: AB Volvo et Volvo Cars sont déterminés à développer la course et comme annoncé en Mai, en optimiser la fréquence. Cependant, après discussions entre les deux propriétaires de l’évènement, il a été conclu que pour pleinement assurer les changements annoncés, plus de temps est nécessaire, spécifiquement en rapport au cycle de la course. Une décision finale sera prise ultérieurement.

Q: Il a été récemment annoncé que la prochaine course commencerait en 2019, est-ce toujours le cas ?

R: Après discussions entre les entités Volvo, il a été décidé que pour assurer les changements annoncés, plus de temps est nécessaire, notamment au regard du cycle de la course. Une décision finale sera prise ultérieurement. Cela exclut donc un départ en 2019 à bord de nouveau bateaux, même si l’équipe du leadership développe actuellement des plans pour assurer des opportunités d’activations, et le retour des partenaires utilisant les bateaux actuels.

Q: Plusieurs initiatives supplémentaires avaient été annoncées en mai, afin de développer la valeur sportive et commerciale de la course, sont-elles toujours d’actualité ?

R: Oui, c’est notre intention.

Q:Est-ce qu’il y a un lien avec la position du président de la classe IMOCA qui n’est pas en faveur de la compatibilité du concept du Super 60 ?

R: Il n’y a aucun lien entre ces deux décisions. De notre côté, il n’y a aucune remise en question du bateau, uniquement du timing – Notre objectif n’étant pas de construire un bateau IMOCA, avec tout notre respect, ce n’est pas un élément qui a été pris en compte dans cette décision.

Il est trop tôt pour Volvo pour se projeter avec un départ de course dans deux ans. Il s’agit avant tout de ralentir le rythme tout en continuant de travailler sur le futur design.