Marc Thiercelin s´exprime sur son ambition Ultime dans le nouveau Course Au Large

CAL juin 2015 Thiercelin
DR

« Bonjour, j’écris cette lettre pour vous retrouver. Ni nostalgique, ni en justification, conscient du passé, vivant pleinement dans le présent et le contexte d’aujourd’hui. J’avance, assumant tout ce je suis, ai dit et fait. Ces trente-six derniers mois m’ont permis de réaliser un gros « reset ». De faire les bilans nécessaires de ce demi-siècle de vie. Plus un vrai bilan professionnel depuis 1988. Une remise à plat de mes comportements : forces et faiblesses, lâcheté et courage, égo, manquements, entêtement, égocentrisme, etc. Il y eut aussi quelques deuils à faire… Mais c’est fini. Quoique j’aie pu vivre, entendre et subir, je me sens fort des enseignements  de ce premier demi-siècle ! Aujourd’hui clairement, je veux continuer ma vie de coureur au large. »

« Certes, mon parcours est jalonné de projets ‘différents’, le dernier avec DCNS où j’ai lancé d’autres marin et sportif. Avant, il y eut aussi ce mélange des genres avec mes amis artistes – people comme on dit aujourd’hui – tout comme mes centres d’intérêts que je n’ai pas mis dans ma poche : social, économique, politique… Tout cela a brouillé les cartes dans un pays qui aime bien isoler les choses dans des cases. Ma volonté, ma liberté, était juste d’ouvrir le monde de la voile et du large à tous. Mon dernier partenariat fut stoppé net, avant le départ de la Transat Jacques Vabre 2011. Imprévu, pas informé, ce fut violent… alors que quelques jours avant j’entendais des paroles positives sur la poursuite de ce partenariat. (…)

LIRE LA SUITE DANS LE NOUVEAU COURSE AU LARGE

A découvrir également dans ce numéro 67

Vendée Globe : Où en sont-ils ?
Coupe de l’America : le new deal
Francis Joyon : son nouveau défi pour un doublé inédit
Volvo Ocean Race : Charles Caudrelier revient sur le démâtage de Dongfeng
Figaro.: Qui pour battre Eliès et Beyou ?
Guo Chuan : le passage du nord-est
Ultimes : le tour du monde se précise