Mapfre leader chanceux devant Dongfeng

Leg 8 from Itajai to Newport. Arrivals. 08 May, 2018.
L’arrivée de cette 8è étape à Newport dans le brouillard, sans vent, a été éprouvante pour les équipages après 15j de mer. La victoire a ressemblé à un vrai loto, 4 heures pour parcourir les 5 derniers milles et où ce sont les espagnols qui ont tirés les bons numéros et Dongfeng qui a perdu la tête au général avec 3 points de retard, en terminant 4è. Une punition sévère pour l’équipage de Charles Caudrelier qui espérait la victoire d’étape à 24h de l’arrivée. cela.
A la surprise générale c’est MAPFRE qui l’emporte coiffant Team Brunel sur le fil (une minute et une seconde !).Revenu de nulle part lors d’un finish à rebondissements dans les calmes de la côte Est des Etats-Unis, l’équipage de Xabi Fernandez reprend les commandes du classement général aux dépens de Dongfeng Race Team, quatrième à Newport et grand perdant de cette huitième étape.

« C’est incroyable, a commenté le skipper espagnol peu après le passage de la ligne. Nous espérions revenir, mais pour être honnête, nous n’espérions pas gagner, nous sommes vraiment très contents. Nous savions qu’une compression de la flotte allait arriver, nous avons toujours essayé de revenir, nous avons travaillé dur toute la semaine, et la dernière nuit, nous savions que ce serait très serré et qu’il faudrait pousser à fond. Ça ne peut pas être mieux pour nous, avec le point de bonus en plus, nous ne pouvons qu’être contents ».Forcément, à bord de Team Brunel, passé à 61 secondes d’une deuxième victoire d’étape consécutive, l’humeur était plus maussade, même si Bouwe Bekking se montrera beau joueur à l’arrivée – « La voile est un sport cruel mais bien joué, MAPFRE ! » – et que dire de Dongfeng Race Team, dans quasiment tous les bons coups depuis le départ d’Itajai, leader lundi soir et qui a finalement tout perdu, la victoire d’étape et la tête au général, sur ce terrible finish.

« Je suis forcément déçu, commentera sur le ponton d’arrivée Charles Caudrelier. On pensait enfin tenir notre victoire d’étape, je pense qu’on a super bien navigué, on la méritait, et puis, le sort s’est un peu acharné sur nous cette nuit, avec, je pense, des plastiques dans la quille, on ne s’en est pas rendu compte au début, on a vu que tout le monde allait plus vite que nous, on aurait dû faire une marche arrière, mais on n’a pas réussi à les enlever… C’est comme ça… Ce n’est jamais bon pour la confiance, c’est la troisième fois que ça nous arrive de nous faire doubler comme ça, à chaque fois de plus en plus près de la ligne d’arrivée, c’est un peu dur, mais ça va nous mettre en colère ! »

Déception également pour Turn the Tide on Plastic, grand animateur d’une étape que l’équipage de Dee Caffari, avec Nicolas Lunven à la navigation, aura menée dans sa première partie, mais qui aura craqué sur la fin, sixième moins de trois minutes derrière team AkzoNobel, tandis qu’à l’inverse, Vestas 11th Hour Racing, après ses déboires de la précédente étape (démâtage), signe un beau retour, avec ce quatrième podium sur les quatre étapes que l’équipage de Charlie Enright a terminées (il a abandonné lors des quatrième et septième, n’a pas pris le départ des cinquième et sixième)…

Le classement de la huitième étape Itajai-Newport (5700 milles) :
1. MAPFRE (Xabi Fernandez) 15 jours 17 heures 44 minutes et 29 secondes
2. Team Brunel (Bouwe Bekking) à 1’01’’
3. Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright) à 14’35’’
4. Dongfeng Race Team (Charles Caudrelier) à 40’52’’
5. Team AkzoNobel (Simeon Tienpont) à 1h36’53’’
6. Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari) à 1h39’45’’
7. Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt)

Le classement général de la Volvo Ocean Race :
1. MAPFRE 53 points
2. Dongfeng Race Team 50 points
3. Team Brunel 42 points
4. Team AkzoNobel 36 points
5. Vestas 11th Hour Racing 28 points
6. Sun Hung Kai/Scallywag 27 points
7. Turn the Tide on Plastic 22 points