Gildas Mahé et Nicolas Troussel ont bien mérité leur troisième place même s’ils ont cru en leur chance de victoire jusqu’à 3 jours de l’arrivée. Un podium qui a bien failli leur échapper avec Guyot Environnement qui ont terminé 14 minutes derrière eux. Leur course au sud a failli être la bonne option.

Gildas Mahé : « Cette troisième place est savoureuse et libératrice aussi. A peu de choses près, elle aurait pu être amère. On a cravaché depuis hier. On a fait une petite erreur stratégique avant-hier, on a laissé du latéral vers l’Ouest à Guyot Environnement. Il a réussi à se refaire avec ça. Hier, il a fallu qu’on recadre un peu, qu’on se mette autour de la table, qu’on étale les pions… qu’on discute, qu’on range les cases dans nos cerveaux et qu’on prenne des décisions. Par moments, la discussion est ferme, parfois énervée. C’est inévitable… Le côté sanguin reprend le dessus, mais c’est sain. Ça ne peut pas tout le temps être idyllique non plus, sinon c’est qu’on n’est pas exigeant. Les premiers m’épatent toujours par leur indépendance d’esprit, qui me marque à chaque fois, et qui a encore payé. Ils ont les cerveaux bien faits ces garçons-là je crois. »
Nicolas Troussel : « On a préféré faire l’option Sud car nous avons pensé que le Nord était risqué. On s’est trompé, ils ont gagné. On y a cru jusqu’à trois jours de l’arrivée. Nous sommes vraiment contents car jusqu’à peu, on se voyait quatrième. J’ai pris beaucoup de plaisir sur l’eau. Tous les jours, j’y pensais. Je me disais que c’est vraiment là que je suis bien. Ça s’est super bien passé sur l’eau. Je remercie Gildas et Breizh Cola de m’avoir embarqué. »