Louis Duc a choisi d’embarquer le Cherbourgeois Alexis Loison sur la Transat Jacques Vabre, « Parce qu’il est talentueux et qu’il a de l’humour, c’est ce qu’il faut : l’un sans l’autre ça ne fonctionnerait pas ! » sourit le skipper Carac. « Nous nous connaissons depuis 15 ou 20 ans… C’est un super marin et un super copain, la transat devrait bien se passer ! ». Rendez-vous le 6 novembre pour la première grande course du tout nouveau Lift40 aux couleurs de la Carac « J’ai choisi Alexis parce que je sais que je peux compter sur lui à 100% côté performance », explique Louis Duc, skipper du Class40 Carac. « C’est l’un des meilleurs figaristes du moment, il sait régler un bateau, il est très entrainé, il saura être dans le match tout de suite ».  Expertises et complicité sont les deux ingrédients nécessaires à la performance d’un duo. L’association des deux Normands Louis Duc et Alexis Loison répond parfaitement à cette exigence. Ils ont le même âge, ont tous deux très jeunes décidé de consacrer leur vie à la voile, avec du talent à revendre, mais des expertises complémentaires.
Regard expert et neufAlexis Loison navigue depuis plus de 10 ans sur le circuit Figaro. La monotypie et la régate au contact n’ont plus beaucoup de secrets pour lui, alors que Louis a en revanche toujours préféré le large. Cette complémentarité sera un atout. Le Cherbourgeois va apporter un regard expert, mais neuf sur la gestion de la course et du bateau. Alexis n’a en effet qu’une transat à son actif et n’a jamais couru en Class40, une belle source de motivation supplémentaire pour lui : « Ce sera une belle opportunité de découvrir cette Classe que j’observe depuis longtemps, notamment des skippers comme Halvard Mabire et Louis que j’estime beaucoup. Pour moi qui viens de la monotypie, cette culture technique m’intéresse particulièrement, surtout sur une machine comme le Lift40 ! C’est une grande chance, ça va être passionnant ! » Des copains aussiIssus du même terroir, tombés tous les deux dans un chaudron d’eau salée à la naissance, les deux Normands sont parfaitement en phase, un facteur indispensable à la performance. Et, cerise sur le bateau, ils partagent le même humour. « Ça devrait fonctionner », sourient-ils.  Le coup d’envoi de la Transat Jacques Vabre 2017 est prévu le 6 novembre, ce sera la grande première course au large pour le nouveau Class40 Carac, un plan Lombard novateur mis à l’eau le 3 juillet dernier à Lorient.