Louis Burton et Nandor Fa inscrits au Vendée Globe

DR

A dix mois du départ du Vendée Globe, dix-neuf marins sont déjà inscrits au tour du monde en solitaire et sans escale. On retrouvera ainsi Jérémie Beyou (inscrit n°1), Tanguy de Lamotte (n°2), Vincent Riou (n°3), Morgan Lagravière (n°4), Armel Le Cléac’h (n°5), Paul Meilhat (n°6), Sébastien Destremau (n°7), Eric Bellion (n°8), Jean-Pierre Dick (n°9), Fabrice Amedeo (n°10), Sébastien Josse (n°11), Yann Eliès (n°12), Nicolas Boidevézi (n°14), Kito de Pavant (n°15) auxquels viennent donc s’ajouter aujourd’hui Louis Burton (n°18) et Nandor Fa (n°19). D’autres navigateurs s’inscriront dans les semaines et les mois à venir et il est plus que probable que les 27 places seront occupées sur les pontons de Port Olona.

Deuxième chance pour Louis Burton
Bizuth et benjamin du dernier Vendée Globe, Louis Burton avait dû jeter l’éponge prématurément en raison d’une collision avec un chalutier au large du Portugal. Depuis cet abandon, Louis a bouclé à deux reprises la Transat Jacques Vabre (5e en 2013 avec Guillaume Le Brec, 9e en 2015 avec Romain Attanasio) et une Route du Rhum (5e en 2014). De quoi reprendre confiance. Pour sa deuxième participation au tour du monde en solo, il se prépare avec un timing moins serré et davantage de maturité. « Pour l’édition 2012-2013, j’avais dû travailler dans la précipitation. Cette fois, j’avance sereinement avec une équipe en place depuis 2011 qui connaît bien le bateau. Je sais à quoi m’attendre et quelles sont les améliorations possibles dans le temps de préparation et la gestion de la fatigue avant le départ. En novembre 2016, cela fera cinq ans que je navigue avec le même 60 pieds. Ce sera un gros avantage par rapport à pas mal de skippers au départ », expliquait Louis Burton dans nos colonnes. Le jeune skipper de 30 ans s’engagera donc à nouveau à bord de Bureau Vallée, un plan Farr de 2006 (l’ancien Delta Dore de Jérémie Beyou). Terminer le tour du monde sera son objectif premier. Mais il aura aussi à cœur de se mêler à la bagarre face aux bateaux de la même génération que le sien.

Le come-back de Nandor Fa
Le Hongrois Nandor Fa revient sur le Vendée Globe après vingt ans d’absence. Au départ de la deuxième édition en 1992-1993 à bord d’un bateau construit de ses propres mains, le Hongrois avait décroché une jolie 5e place (en 128 jours), devenant au passage le tout premier navigateur étranger à franchir la ligne d’arrivée du tour du monde en solitaire et sans escale. De retour quatre ans plus tard, en 1996-1997, il avait été moins en réussite, son monocoque ayant subi de multiples avaries avant d’entrer en collision avec un tanker. S’en était suivi un abandon inéluctable. Nandor Fa a donc laissé passer quatre éditions du Vendée Globe avant de signer son retour. Il est le premier skipper étranger officiellement inscrit à l’édition 2016-2017 mais la liste devrait s’étoffer prochainement. Nandor Fa partira à bord de Spirit of Hungary, un 60 pieds IMOCA mis à l’eau en avril 2014 qu’il a dessiné et construit lui-même. A bord de ce bateau, Fa a déjà bouclé un tour du monde en double, la Barcelona World Race 2014-2015 (7e place avec Conrad Colman), non sans déplorer de nombreux soucis techniques. La dernière Transat Jacques Vabre a également été mouvementée puisqu’elle s’est soldée par un démâtage. D’ici au départ des Sables-d’Olonne, le 6 novembre, le marin hongrois va donc s’atteler à fiabiliser sa monture pour finir sa carrière en beauté. « Le Vendée Globe c’est ma vie, mais après ce tour du monde j’aurai 64 ans, je crois qu’il sera temps pour moi d’arrêter la course au large », confie-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.