Lorina – Golfe du Morbihan vainqueur de la Croatia Match Cup

Tout leur réussi à Lorina. Engagé sur le Tour de France l’équipage Lorina est allé s’essayer au M32. Quentin Delapierre, Matthieu Salomon, Kevin Peponnet et Corentin Horeau viennent de faire une entrée remarquée dans l’univers du M32 ! Qualifiés pour le World Match Racing Tour grâce à leur victoire ce week end sur la Croatia Match Cup, ils s’envoleront vers les Etats-Unis en août prochain pour disputer l’une des étapes du WMRT qui rassemble les meilleurs spécialistes internationaux du match racing.

Soutenus par le Collectif France Jeune et leurs partenaires, Lorina et Golfe du Morbihan Vannes Agglomération, les Vannetais ont saisi une nouvelle occasion de briller. C’est en Croatie ce week end qu’ils se sont illustrés sur une épreuve qualificative pour le WMRT où ils découvraient pourtant totalement le M32, catamaran haute performance, support du circuit.
L’équipage tricolore a vécu une semaine intense durant lequel il est venu à bout de marins d’exception, comme, Sime Fantela, champion olympique de 470 à Rio ou Pieter-Jan Postma, 4ème aux JO de Londres en Finn.
Il n’aura fallu que trois jours d’entrainement pour que les « bizuths » français prennent en main le catamaran. Entre vendredi et dimanche, lors de la compétition, l’équipage Lorina – Golfe du Morbihan a battu ses adversaires les uns après les autres. Vainqueur en demi-finale de Sime Fantela, il arrive à sortir Pieter-Jan Postma en finale en deux matchs gagnants ! Un exploit que les quatre hommes n’osaient à peine imaginer sur la route pour la Croatie. Rentrés ce matin en France, ils savourent cette magnifique victoire qui vient récompenser la méthode, la cohésion de groupe et la maitrise technique. Plus motivé que jamais à quelques semaines d’aborder le Tour de France à la Voile en Diam 24, Quentin Delapierre revient pour nous sur cette semaine qui leur ouvre, pour la première fois, les portes du World Match Racing Tour !

Sur le bateau et les matches
« Lors de la licence (période d’entrainement pour prise en mains du bateau, ndlr), nous nous sommes sentis vite à l’aise. Sur tous les matchs d’entraînement que nous avons fait, nous n’en avons perdu qu’un. Corentin a alors dit en souriant « Il y a un truc à faire ! ». Nous y pensions tous un peu mais nous n’osions pas trop nous le dire puisque nous ne connaissions pas le niveau de la compétition.
Le vendredi matin nous sommes partis très tôt pour répéter nos gammes de manœuvres. Nous avons vu que ça passait vraiment bien. Les garçons m’ont impressionné parce que j’ai eu l’impression de faire du Diam24 en manœuvres alors que nous ne connaissions pas du tout le bateau. C’est là que nous voyons les bénéfices du Diam24, il s’agit d’un bateau tellement exigeant techniquement, qu’après nous pouvons naviguer sur n’importe quel support ! Sur Diam 24, nous sommes 3, et nous sommes 4 sur M32 et tout le monde a trouvé très rapidement sa place.
Personnellement je ne me sentais pas très à l’aise sur les départs, j’ai fait quelques erreurs. Mais les garçons réalisaient des manœuvres vraiment parfaites, et nous allions vite. Ils ont été énormes ! Même les personnes qui faisaient du M32 depuis longtemps comme Aschenbrenner ou Holmberg étaient impressionnés. Nous sommes bien méthodiques, nous avons mis en place des axes de travail en Diam24 avec une feuille de match, et tout cela nous avons pu le réutiliser pour le M32.
Tout le round robin nous gagnions sur le fil, ce n’était pas maitrisé. Sur les départs, il y avait toujours un petit détail qui n’allait pas. Finalement nous avons commencé à mieux identifier ces détails…A partir du deuxième match de la demi-finale, quelque chose s’est débloqué ! J’ai relevé le nez et grâce aux supers informations et aux manœuvres des garçons, tout s’est déroulé correctement.
L’adrénaline est complètement différente en match race car là nous devons battre les concurrents un par un. En Diam24, nous avons la chance d’avoir travaillé notre régularité alors nous gagnons justement avec cette régularité. Sauf qu’en M32 si tu es régulier en étant 2ème, tu perds ! »

Sur l’état d’esprit de l’équipe
« Nous avons tous bien apprécié cette compétition, car nous sommes des joueurs et nous aimons nous confronter. Il y avait une belle émulation à bord ! Ce que j’adore dans notre équipe, c’est que nous avons une confiance en nous incroyable. Il n’y a pas une fois où ils ont douté de moi alors que franchement j’ai fait des erreurs. C’étaient les premiers à dire que « la machine était lancée ! » et c’est ce qui s’est passé. Quand une personne fait une erreur, nous en discutons à la fin du match. Personne n’est là pour soi, chacun prend les critiques, c’est hyper constructif. Nous nous connaissons depuis des années alors nous savons que c’est pour faire avancer le groupe. Nous ne sommes pas allés là-bas en vacances, nous sommes vraiment allés là-bas pour faire du mieux qu’on pouvait. Nous sommes dans une super spirale, nous ne faisons que progresser. Faire ce genre d’événement est du pain béni pour le groupe. C’est simplement dommage que Bruno ait eu mieux à faire (rires) (il est aux Bermudes pour disputer la Red Bull Youth America’s Cup, ndlr)!

Nous sommes partis faire une compétition sportivement très relevée, personne n’y croyait vraiment mais les coaches, la Fédération Française de Voile et les sponsors nous ont encouragé à y aller car c’est formateur. Au final, nous avons tellement confiance en nous, que dès que ça se déroule bien, on se dit que c’est possible ! La Croatie a rallumé l’envie de nous challenger avec les équipes du Tour de France à la Voile. Nous sommes encore plus boostés qu’avant ! C’était une vraie prise de risque d’aller disputer cet événement au lieu de défendre notre titre de champions de France au Grand Prix de l’Ecole Navale mais finalement, cette prise de risque va payer, j’en suis certain ! »

_________________________________
Le classement

1.Quentin Delapierre (Team Lorina – Golfe du Morbihan) : 10 points
2.Pieter-Jan Postma (Sailing Team NL) : 9 points
3.Joachim Aschenbrenner (ART Sailing) : 8 points
4.Sime Fantela (Croatia Match Racing Team) : 7 points
5.Jonas Warrer (ARRHUS Innovator) : 6 points
6.Mans Holmberg (Sverige) : 5 points
7.Olivia Mackay (The Magenta Project) : 4 points
8.Lukasz Wozinski (Delphia Sailing Team) : 3 points
9.Markus Edegran (E11EVEN Racing)
10.Anna Östling (Team Anna)

_________________________________
Le Team

L’équipage de Lorina Limonade – Golfe du Morbihan :
Skippers : Quentin Delapierre, Matthieu Salomon
Equipage : Corentin Horeau, Kevin Peponnet

_________________________________
Le programme de la saison

Grand Prix Atlantique :
Lorina Limonade – Golfe du Morbihan / 2ème
Lorina Mojito – Golfe du Morbihan / 11ème

Spi Ouest France :
Lorina Limonade – Golfe du Morbihan / 1er
Lorina Mojito – Golfe du Morbihan / 6ème

Grand Prix Guyader :
Lorina Limonade – Golfe du Morbihan / 1er

Grand Prix de l’Ecole Navale :
Lorina Mojito – Golfe du Morbihan / 8ème

Croatia Match Cup :
Lorina Limonade – Golfe du Morbihan / 1er

Normandie Cup du 15 au 18 juin : Lorina Limonade – Golfe du Morbihan & Lorina Mojito – Golfe du Morbihan

Tour de France à la Voile du 7 au 30 juillet : Lorina Limonade – Golfe du Morbihan & Lorina Mojito – Golfe du Morbihan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.