29 June 1979. 19 h 30. Aboard his foiler-assisted trimaran Paul Ricard, Eric Tabarly and Marc Pajot at the helm have been leading the two-handed race all along the two crossing of the Atlantic until this afternoon. A race starting from Lorient, rounding a mark in Bermuda and returning to Lorient. Suddenly, the trimaran VSD arriving on their heel, will overtake Paul Ricard upwind, in spite of an ultimate luffing match. The day before, Tabarly had pushed too much the light spinnaker which burst. This mistake costed Paul Ricard the race. In spite of a long and painful repair by Marc Pajot, the yacht was obliged to use her slower heavy spinnaker for the last twenty four hours of the race. When they hoisted it again, one hour before the finish, it was too late. Eugene Riguidel and Gilles Gahinet, the VSD co-skippers, flying a rainbow-coloured spinnaker, crossed the line 5 minutes and 42 seconds ahead ! They had left Lorient on May 26.

La course Lorient-Les Bermudes-Lorient s’élancera le 5 mai 2019 de Lorient La Base. La course, née en 1979 se déroulera sous la houlette de Guillaume Rottée, directeur de course. Fraîchement nommé, il explique son rôle et les grandes lignes qui définissent Lorient-Les Bermudes-Lorient alors que parait ce jour l’avis de course.

Quel est le rôle d’un directeur de course sur une épreuve telle que Lorient-Les Bermudes-Lorient ?
Son rôle est de mettre en place un programme sportif tel qu’il a été défini par l’autorité organisatrice, en l’occurrence Lorient Grand Large, dans le respect de la réglementation sportive de la FFVoile et de World Sailing et des règles de sécurité applicables à la course.
A ce titre, lui incombe la rédaction de l’avis de course, en coordination avec l’organisateur, et la déclaration de manifestation nautique destinée aux autorités, qui décrit techniquement ce que va être la course, le nombre de participants, les moyens mis en place pour assurer la sécurité, les moyens de communication…
Après, il a également un rôle de coordinateur entre les diverses entités intervenant autour de l’épreuve : communication, corps arbitral, autorités portuaires… Et pendant la course, outre son rôle de garant de l’équité sportive, il s’occupe surtout de la sécurité.

Comment en êtes-vous arrivé à devenir directeur de course ?
J’ai commencé à travailler dans le milieu du nautisme en m’occupant du management du Centre d’entraînement Méditerranée, monté avec le Yacht Club de La Grande-Motte en 2002-2003 et labellisé par la Fédération Française de Voile. Comme j’aime bien me diversifier, j’ai été un peu coureur, en Mini et Figaro notamment, il se trouve que j’ai par ailleurs eu comme skipper au centre d’entraînement Gilles Chiorri, qui a basculé vers la fonction de directeur de course et m’a souvent proposé d’être son adjoint. Nous avons ainsi collaboré sur de belles courses, la Route du Rhum, l’European Tour en MOD70, quelques transats… Et depuis quelques années, on me propose le poste de directeur de course, je fais partie de la nouvelle génération formée par les anciens.

Le parcours de Lorient-Les Bermudes-Lorient, sera-t-il libre ?
C’est un parcours très simple : départ de Lorient, entre l’île de Groix et la pointe du Talus, aller-retour vers les Bermudes, avec une bouée à contourner dans la partie nord- est des Bermudes, nous restons sur le parcours historique. Il y aura la possibilité de s’arrêter une fois pour une escale technique, de quatre heures minimum, sachant que cette neutralisation de quatre heures ne s’appliquera pas après le départ dans un rayon de 150 milles autour de Lorient.

Quel sera le programme à Lorient ?
Les bateaux devront être à Lorient La Base le 26 avril, avec des animations prévues toute la semaine. Il y aura notamment un prologue et des runs d’exhibitions le 1er mai, le départ sera donné dimanche 5 mai à 13h02.