Vincent Riou sera à bord d’un PRB repensé pour la Route du Rhum. Après plusieurs mois passés devant son ordinateur et en réunion sur différents projets dont la conception et le suivi de construction du bateau neuf de Sébastien Simon pour le Vendée Globe, le skipper de PRB va consacrer les semaines qui viennent à reprendre en main le bateau qu’il a chouchouté, avec son équipe, à l’abri des regards.
Pendant les six derniers mois, PRB, mis à l’eau pour la toute première fois en mars 2010, a en effet été renforcé et préparé pour accueillir des foils en lieu et place de ses dérives droites. Les plans porteurs équipent désormais systématiquement la nouvelle génération de monocoques de 60’. Ceux de PRB ont été dessinés par l’architecte Juan Kouyoumdjian et sont en finalisation de construction chez CDK. Un des foils sera installé sur PRB cette fin de semaine, l’autre en milieu de semaine prochaine. L’objectif de Vincent est de participer au stage d’entrainement du Pôle France de Port La Forêt à partir du 21 août avec un bateau en configuration Route du Rhum. PRB porte aussi désormais les couleurs de l’association WWF, présidée par Isabelle Autissier.
« C’est une journée importante car nous remettons à l’eau PRB. Je suis content de ce moment et j’ai hâte de retourner naviguer. C’était un chantier long mais nécessaire. PRB va être équipé des foils de dernière génération. Depuis le 1erjanvier dernier, la jauge a évolué. Et c’était depuis devenu une évidence de mettre des foils sur mon bateau. On a désormais la possibilité de régler l’incidence des foils donc leur poussée. Le gain se fait désormais sur des allures plus polyvalentes. Je suis impatient de découvrir ses nouvelles performances. Nous allons enchainer tout l’été les longues sorties. Je vais faire beaucoup de large avant le 4 novembre. Pas de break pour moi, l’été va être consacré à mon 60’ » explique Vincent.
Quant à la Route du Rhum, elle est pour Vincent un incontournable. « Inscrire son nom au palmarès de la Route du Rhum, évidemment, cela me fait rêver. La course ne m’a pas souri pour l’instant (Une fois 5ème, deux abandons, ndlr) mais je me sens prêt pour cette édition 2018.J’ai une carte à jouer et je n’hésiterai pas à saisir l’opportunité si elle se présente. Ce serait fantastique de réaliser une belle performance avec ce PRB relifté ! » termine le skipper tout sourire !