Claire Leroy Miami 2010
DR

La barre est haute pour les Bleus et cette « Rolex » ouvre l’année à 200 km/h. Et si certains – à l’image de Manu Dyen et Stéphane Christidis en 49er – ont fait l’impasse sur l’épreuve américaine au profit d’une session d’entraînement en Espagne, ils sont nombreux à avoir choisi la confrontation dans les eaux de Floride. C’est le cas notamment d’Ingrid Petitjean et Nadège Douroux en 470 féminin qui avaient terminé deuxièmes l’an dernier ou de Claire Leroy (match racing) qui avait remporté la petite finale en 2010. Quant à Charline Picon (RS :X), passée à un cheveux du podium l’an passé, elle a aujourd’hui l’occasion de prendre sa revanche. Côté masculin, la France pourra compter notamment sur le médaillé d’argent Julien Bontemps (RS:X) ou le duo Pierre Leboucher / Vincent Garos (470) pour défendre ses couleurs. Les régates s’achèveront, par une medal race, samedi 29 janvier.

Claire Leroy (match racing) : « Après une pause en décembre, nous avons repris en janvier en nous entraînant notamment face à Damien Iehl (membre de l’Equipe de France de Match Racing). Comme toute épreuve de la World Cup, nous visons le podium et observerons la concurrence étrangère. Il faut être présentes tout au long de l’année, en particulier face aux étrangères. Etre dans le top 3, c’est mettre la pression face aux adversaires. C’est une sorte de guerre psychologique qui a débuté depuis le début de la préparation olympique. Notre année est avant tout internationale. »

Ingrid Petitjean (470) : « Il n’y a pas vraiment de trêve hivernale. Nous étions à Perth en novembre, nous sommes entraînées dans le sud de l’Europe en décembre, et faisons une session assez longue ici à Miami. Ensuite on s’entraînera sur Marseille en février et mars, ce qui nous permettra de nous poser avant la saison européenne, tout en naviguant bien. Avec le mondial en décembre 2011, la saison est un peu particulière, alors nous la prévoyons en deux temps, on allègera le rythme à l’automne pour arriver fraîche au mondial. Miami n’est pas vraiment la régate de reprise, puisqu’on était à Perth il y a 2 mois, mais c’est la première épreuve de 2011, et l’occasion de se jauger. »