Macif
DR

Cap-horniers depuis hier soir (à respectivement 19h20 et 20h35) François Gabart et Armel Le Cléac’h ont aperçu leurs premières terres depuis le passage du cap Finisterre le 11 novembre dernier et retrouvent avec bonheur les eaux de l’Atlantique Sud. Au sortir du détroit de La Maire, dans le nord-est de l’île des Etats, le changement de décor est radical. Aujourd’hui Banque Populaire et MACIF progressent mollement à travers une zone anticyclonique (moins de 7 nœuds entre les deux derniers classements). Le vent est d’une légèreté bienveillante et la mer est plate.

Si ce n’était la présence des derniers icebergs dans leur sud-est, ce serait presque le paradis. Les deux hommes sont en train de s’extirper de cette dorsale  en gagnant dans l’est et devraient bientôt passer à l’extérieur des îles Falkland (Malouines). Dans 24 heures, ce sera encore une autre histoire. Les petites et violentes dépressions qui s’échappent des côtes argentines et uruguayennes vont les cueillir dans leur remontée vers l’Equateur. Ils navigueront bientôt au près, dans la brise, une allure qu’ils ont peut-être oubliée après un mois de catapulte dans les vents portants…

Les conditions de navigation du duo de tête vont certainement permettre à Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) et plus loin à Alex Thomson (Hugo Boss) de combler un peu leur retard. En troisième position, « Jipé » devrait doubler le cap Horn jeudi au petit matin et en finir à son tour avec un Pacifique qui ne lui a pas souri. A 165 milles du rocher, il navigue actuellement dans un vent de nord-ouest soutenu qui aura tendance à refuser à l’approche du Chili. Le premier des skippers britanniques devrait quant à lui faire son entrée en Atlantique Sud vendredi prochain au petit matin. Jean Le Cam (SynerCiel) à la fin du week-end.

A 2763 milles des leaders, le groupe Gamesa-Mirabaud- Acciona 100% Ecopowered- Akena Vérandas et Cheminées Poujoulat plonge dans le sud après avoir passé l’avant-dernière porte Pacifique (Ouest). Mais Bernard Stamm a aujourd’hui d’autres préoccupations que la régate.
Le Jury International a rendu son verdict. Cheminées Poujoulat a enfreint la règle 3.2 de l’avis de course relative à l’interdiction d’assistance et est disqualifié. Bernard ne cache pas sa déception et son désarroi. Il a fait le choix de demander la réouverture du dossier, comme le règlement l’y autorise. Quelle que soit la décision du Jury après le réexamen de son cas, il terminerait son Vendée Globe, même hors course.

C.El

Les chiffres
François Gabart (MACIF) a doublé le cap Horn le 1er janvier 2013 à 18h20 TU (19h20 heure française) après 52j 05h 18mn de course.
Son temps de course entre le cap Leeuwin et le cap Horn : 17j 18h 35min. Le temps de référence pour cette portion du parcours reste détenu par Mike Golding en 2004/2005 en 16j 06h 26mn

 

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) a doublé le cap Horn le 1er janvier 2013 à 19h35 TU (20h35 heure française) après 52j 07h 33mn de course.

Ils ont dit

François Gabart (MACIF) : « Je suis content d’être arrivé dans l’Atlantique après avoir passé le cap Horn. C’est symbolique mais je suis très content de l’avoir passé en tête. La première fois ça fait forcément quelque chose, j’espère que les prochaines seront toujours aussi fortes. On vit de bons moments dans les mers du Sud, mais on en passe aussi des difficiles. C’est une bonne chose quand ça s’arrête. Je n’avais pas vu un seul bout de terre depuis le cap Finisterre. Je suis passé à 2,5 milles du cap Horn et bien qu’au début je ne le voyais pas du tout, j’ai fini par apercevoir un bout de terre. »

Mike Golding (Gamesa) : « La course pour les leaders, c’est d’être leader, mais pour une majeure partie de la flotte – dont moi – cette course c’est d’abord l’atmosphère du départ, de l’arrivée et la fantastique aventure qu’il y a entre les deux. Les classements, les positions sont bien sûr des choses que vous suivez avec intérêt, ça vous oblige à continuer de pousser le bateau, de vouloir rattraper ceux qui sont devant etc, mais ce n’est pas l’unique objectif du Vendée Globe. »

Classement de 16h
 1         François Gabart Macif à 6803.0 nm
 2         Armel Le Cléac’h Banque Populaire à 33.0 nm
 3         Jean-Pierre Dick Virbac Paprec 3 à 382.8 nm
 4         Alex Thomson Hugo Boss à 797.3 nm
 5         Jean Le Cam SynerCiel à 2013.7 nm
 6         Mike  Golding Gamesa à 2457.5 nm
 7         Dominique Wavre Mirabaud à 2552.8 nm
 8         Javier Sanso Acciona à 2631.5 nm
 9         Arnaud  Boissières Akena Verandas à 2726.0 nm
 10        Bernard Stamm Cheminées Poujoulat à 2763.0 nm