One Planet One Ocean
DR

Devant les deux équipages se profile une zone de vents variables faibles générés par un thalweg qui s’est constitué depuis le golfe de Cadix jusqu’aux côtes marocaines. Cette zone de basses pressions relatives génère dans sa partie centrale de véritables trous de vent, dont il est parfois difficile de se dépêtrer. Dès lors tout est possible, les frères Garcia étaient ce soir à un peu plus de soixante milles d’Aleix et Didac Costa et progressaient à plus de 10 nœuds quand leur concurrent en étalait péniblement 5. Une nuit dans ces conditions et les compteurs pourraient être remis à zéro. La bagarre risque d’être intense jusqu’au bout d’autant que la Méditerranée s’apprête à leur réserver un accueil plutôt musclé. Mais chaque équipage le concédait : la présence constante d’un concurrent à proximité est le meilleur des stimulant pour faire avancer son bateau.

Jörg Riechers et Sébastien Audigane vont devoir chercher ailleurs des sources de motivation pour optimiser la marche de Renault Captur. Seuls en plein Atlantique, les deux skippers tout comme Nandor Fa et Conrad Colman à bord de Spirit of Hungary ne peuvent jouer sur l’émulation de la régate au contact pour être en permanence sur les réglages. C’est plutôt une discipline quotidienne à laquelle les deux équipages doivent s’astreindre sous peine de passer encore du temps en mer. Pour eux, Pâques ne marquera pas leur retour en Méditerranée. Gageons qu’ils voudront en avoir terminé avant que la Trinité ne passe.

Classement à 15h
Cheminées Poujoulat (B Stamm – J Le Cam) arrivé en 84j 05h 50mn 20s
Neutrogena (G Altadill – J Muñoz) arrivé en 89j 11h 47mn 00s
GAES Centros Auditivos (A Corbella – G Marin) arrivé en 91j 05h 09mn 28s
One Planet One Ocean & Pharmaton (A Gelabert – D Costa) à 754,7 milles
We Are Water (B Garcia – W Garcia) à 65,9 milles
Renault Captur (J Riechers – S Audigane) à 1408,6 milles
Spirit of Hungary (N Fa – C Colman) à 2147,4 milles