Les champions UNCL 2020 en Méditerranée

KER 40 Chenapan – IRC 1
KER 40 Chenapan – IRC 1

L’année 2010 aura été compliquée pour organiser toutes les courses du championnat mais six épreuves sur neuf du calendrier méditerranéen remanié ont pu être courues pour les équipages IRC, les deux dernières manches ayant été supprimées (Grand Prix de Palavas et Novembre à Hyères). Six manches sur sept pour les duos, et seulement 2 sur 3 pour les solos.

KER 40 Chenapan – IRC 1

Pour ce qui est des Championnats équipage, Chenapan, le Ker 40 de Gilles Caminade domine largement la classe 1 devant Albator, le NMD 43 de Philippe Franz et le GP 42 Confluence de Jean Pierre Joly. Il fait ainsi honneur à son club le CNTL, très actif sur le plan d’eau marseillais.Résultats IRC 1

First 40 Rivas Yachting Sloughi – IRC 2

En IRC 2, la lutte était serrée pour l’accès à la première marche du podium. Parmi les 19 équipages, c’est finalement le First 40 Rivas Yachting Sloughi de Paul Rivas (CN Palavas) qui l’emporte avec ses deux belles victoires lors du Brescou d’Or et du Trophée Dominique Sémac. Il devance de peu Biche, l’A40 de Patrice Chenus (SR Antibes), qui aura quant à lui marqué ses points sur la Régate Blanche et La Coupe Napoléon. Troisième position pour Jivaro, le J 133 d’Yves Grosjean du COYCH.Résultats IRC 2

Les Minots de La Nautique – IRC 3

Côté IRC3, la flotte la plus représentée (33) avec les IRC4 (35), la régularité a été payante pour le tout jeune équipage de l’A35 Les Minots de La Nautique, qui a su enchaîner trois belles victoires, Brescou d’or, Trophée Dominique Sémac et La Coupe Napoléon. La Société Nautique de Marseille peut être fière de sa jeunesse montante. On retrouve en deuxième position le redoutable Absolutly II, le Farr 36 d’Yves Ginoux (CNTL) suivi de Checkmate le tout nouveau Mat 10.70 de Jean-Yves Legall qui porte lui aussi les couleurs de la SNM.Résultats IRC 3

X34 Almogaver – IRC 4

Enfin, en IRC4, après une belle victoire sur le Brescou d’Or et une troisième position sur le Trophée Dominique Sémac, Almogaver l’X34 d’Antoine Illes (CN Palavas) prend très largement les commandes avec 171 points, devant le J92 Madecennale de Philippe Couillabin (SR Antibes) et Juliette le First 36.7 de Philippe Saingier (CN Palavas).Résultats IRC 4

Depuis deux ans, la flotte des duos s’est bien étoffée, avec l’arrivée l ‘année dernière de plusieurs Figaro 2 reconvertis à l’IRC ainsi que des JPK 10.30 et Sun Fast 3300 qui animent encore plus les lignes de départ. Cette année ils étaient 72 à batailler sur les plans d’eau méditerranéens. Malgré l’arrivée de ces nouvelles unités, la victoire des Championnats 2020 dans cette catégorie revient au très régulier JPK 10.10, première et troisième marche du podium, sachant que la seconde revient à un JPK 10.80!

JPK 10.10 ILOGAN – IRC Double

Premier donc, l’incontournable Ilogan, le 10.10 des deux Pierre, Perdroux et Grosgogeat qui a su faire un sans-faute sur 3 manches (Quadra Solo, Sanaryenne et Duo Sail, et une deuxième place sur la Duo Cipriani Franco). En deuxième position, Solenn for Pure Ocean, le 10.80 de Ludovic Gérard et Philippe Mariani.  Deux bateaux membres du pôle course du CNTL sur le haut du podium qui rendent hommage à Ilogan pour sa performance sur la Duo Sail « Bravo à Ilogan, magistral même dans ce vent fort, well done les 2xPierre ! Bravo à tous, c’était un chouette week end de voile ». Le 10.10, Hathor 5, du tandem Paul et Patrick Van Gaver, issu du Pôle Course de la SNM, s’inscrit à la troisième place.Résultats Duo

First 31.7 – Blue One IRC Solo

Blue One, le First 31.7 de Damien Despierres remporte la catégorie solo devant le Figaro 2, Figolo, de Michel de Bressy et un autre First 31.7, Pepette.com, mené par Jérôme Latapie. Une saison bien particulière et écourtée pour les solos.Résultats IRC Solo

L’UNCL tient à féliciter tous ces grands régatiers, mais aussi à remercier l’ensemble des clubs du littoral méditerranéen pour leur implication, tout particulièrement cette année, si particulière et difficile au regard des restrictions sanitaires. Rien ne serait possible sans le concours des clubs français, car ce sont eux qui organisent les épreuves, auxquelles les coureurs participent avec plaisir, et qui composent les Championnat UNCL et qui lui donnent sa force et son prestige.