Le point sur la Coupe dans le nouveau Course Au Large

Présentation Londres 2014
DR

Février était visiblement le mois de la reprise pour au moins 5 des 6 équipes pré-inscrites à la 35e America’s Cup. Le Defender américain Oracle, les Suédois d’Artemis, les Italiens de Luna Rossa, les Anglais de Ben Ainslie Racing et plus discrètement, les Kiwi d’Emirates Team New Zealand sont sortis de la léthargie hivernale et reprennent de l’activité sur tous les fronts. A bord d’AC45 « upgradés », véritables bateaux laboratoires,  les tests de matériel ont repris début février en Sardaigne (pour Luna Rossa) et à San Francisco (pour Artemis et Oracle). Essais de foils, de safrans et de toute une batterie de réglages et de systèmes sont à l’ordre du jour.

Parallèlement, les équipes navigantes se chauffent sur tout ce qui vole : Flying Phantom, Nacra 20…Bref, c’est la reprise en ce début d’année 2015, une reprise nécessaire à quatre mois du premier rendez-vous des AC World Series. Le programme de ces régates disputées sur des AC45 monotypes volants est bouclé jusqu’en octobre, chacune des épreuves étant disputée dans le fief des teams engagées. Après Cagliari les 5, 6 et 7 juin, le deuxième rendez-vous aura lieu à Portsmouth (23-26 juillet), berceau du syndicat Ben Ainslie Racing, le troisième à Göteborg en Suède et le dernier sur le lieu même où sera disputée la 35e America’s Cup : Hamilton, aux Bermudes.

Début décembre 2014, ce petit éden de 53,2 km2 (pour 65 000 habitants), territoire d’outre mer du Royaume Uni planté à plus de 1000 milles dans l’est de la Caroline du Sud, a été préféré à San Diego. « La petite Suisse de l’Atlantique » – paradis pour millionnaires américains et accessoirement paradis fiscal – devra faire de la place pour accueillir le grand circus de la Cup. Les bateaux évolueront dans un lagon bleu turquoise, sur un parcours et dans des conditions météo qui se distingueront de San Francisco. Les premiers à s’y essayer officiellement ont été les Anglais. (…)

LIRE LA SUITE DANS LE NOUVEAU COURSE AU LARGE
A découvrir également dans ce numéro 66

Paroles de skipper : Alex Thomson
Foils : Mes 6 conseils pour bien voler par Benoît Marie
Labo : Les architectes expliquent le fonctionnement des foils
Volvo Ocean Race : Dongfeng au top
Ultimes : Stéphane Guilbaud, le DG à la question
Imoca : les nouveaux mâts au crible