Le Cap Finisterre pour certains cette nuit

Davy Beaudart
DR

Pendant ce temps-là, calés au Nord, Jorg Riechers (Mare.de) et ses copains d’option glissaient à 5/6 nœuds contournant ou traversant dans sa partie plus étroite la bulle sans vent. L’Allemand pointe en tête du classement Prototypes et compte 5 milles d’avance sur Sébastien Rogues (Eole Generation – GDF SUEZ) et plus de 13 milles sur Bertrand Delesne (Zone Large). Une belle opération pour Jorg qui, en plus de prendre la tête des classements du moment, se recale progressivement sur la route directe au fil des heures. Il entraîne dans son sillage le gros de la flotte qui s’est – plus ou moins – recalée dans le Nord du plan d’eau pour échapper à cette zone de vent gluant.

Trois prototypes essayent de sortir de cette zone de non droit positionnée le long des côtes asturiennes : Etienne David (Team Work), Lucas Montagne (Ong Conseil) et Guillaume Le Brec (Occamat/ATD). Tous trois flirtent entre la 11e et la 27e place Prototypes, mais doivent sortir rapidement de ce « marécage » météorologique s’ils ne veulent pas souffrir davantage au classement.

Côté Série, la flotte reste éparpillée de part et d’autre de la route directe. Une fois de plus, les partisans de l’option Nord ont chassé les leaders d’hier en milieu de tableau. Gwénolé Gahinet (Asso Watever – gwenolegahinet.com) hier midi en tête est rétrogradé à la 16e place. Pierre Brasseur (Voiles Océan) hier 2e sauve les meubles et pointe à la 5e place, grâce à une position plus Nord sur le plan d’eau. Au final, Davy Beaudart (Asso Watever – Innovea Environnement) prend la tête du classement suivi de Pierre Cizeau (Masqhotel) et de Andrea Pendibene (Intermatica-ITA 520). Ils sont 14 Série en moins de 10 milles.

Changement de décor dès demain
Une partie de la flotte va croiser le Cap Finisterre cette nuit… Jorg pointe à 12h00 à 68 milles du virage espagnol. Le vent entre progressivement par le Sud et la houle de Sud-Ouest va commencer à se faire sentir au fur et à mesure de la progression vers l’Ouest. Le ciel est dorénavant nuageux et la flotte pourrait même connaître quelques petites averses. Côté progression, il va falloir une fois de plus doser subtilement son approche du Cap Espagnol. Mettre du Sud dans sa route pour éviter de parcourir des milles en plus, sans trop s’approcher du cap mythique au risque de trouver et de tomber dans des zones de vents variables en force et en direction. Le mythique Cap Finisterre restera donc fidèle à sa réputation sauf que là, les données sont sensiblement différentes… Ce vent de Sud-est sur le Golfe de Gascogne et ce vent de Sud le long des côtes Portugaises ne sont pas habituels, loin de là ! D’autant qu’il ne faut pas oublier le trafic maritime avec son rail de cargos tendance « rocade », ses flottes de pêche omniprésentes, cette fameuse remontée des fonds océaniques pouvant soulever par endroits une mer abrupte et difficile…

Si la flotte s’étire déjà sur 126 milles entre l’Allemand Jorg et Serge Bertrand (230 – Minimum), pour 70 milles de latéral Nord/Sud entre le Chinois Chuan Guo (487 – Vasa) et le Suisse Etienne David, la course ne présentera pas le même paysage demain pour tous ! La tête de la flotte va progressivement entrer dans un flux de secteur Sud dominant qui longe les côtes portugaises, bien calé le long de l’énorme front qui coupe notre proche Atlantique en deux. Un vent qui pourrait connaître de légères fluctuations en force comme en direction. Une autre course commence…

Classement Prototypes le 28/09/2011 à 12h00
1. Jorg Riechers (753 – Mare.de) à 831,8 milles de l’arrivée
2. Sébastien Rogues (716 – Eole Generation – GDF SUEZ) à 836,56 milles de l’arrivée
3. Bertrand Delesne (754 – Zone Large) à 845,1 milles de l’arrivée

Classement Série le 28/09/2011 à 12h00 
1. Davy Beaudart (674 – Asso Watever – Innovea Environnement) à 865,1 milles de l’arrivée
2. Pierre Cizeau (746 – Masqhotel) à 868,71 milles de l’arrivée
3. Andrea Pendibene (520 – Intermatica-ITA 520) à 868,73 milles de l’arrivée