Le Cam conserve son avance…

Lever de soleil
Lever de soleil

Jean Le Cam (Bonduelle) contient les assauts de ses deux protagonistes, Vincent Riou (PRB) et Mike Golding (Ecover). A plus de 18 nœuds sur la route directe et à 175 milles de la seconde « porte » du Pacifique, il entretient son matelas de 150 milles et plus d’avance sur ses adversaires. Profitant du même flux de Sud-Sud Ouest que le leader, Riou cravache devant la menace Golding. Ces trois hommes affichent 380 milles parcourus ces dernières 24 heures et, à 2140 milles du Cap Horn, peuvent envisager un retour en Atlantique pour le 3 janvier.Patrice Carpentier à 40 milles des côtes de Tasmanie. Le skipper de VM Matériaux cherche un abri pour effectuer, si possible, une réparation sur sa bôme brisée. Il mettra à profit ce répit pour effectuer nombre d’interventions notamment au niveau du moteur. Cette parenthèse dans la course devrait coûter au doyen de l’épreuve sa jolie 10ème place au classement général, au bénéfice de l’américain Bruce Schwab. Autre coureur en quête d’un second souffle, Marc Thiercelin (Pro Form) est ce matin à 220 milles de l’île du Sud de la Nouvelle Zélande. Ses soucis techniques sont innombrables et Marc s’interroge sur sa capacité à les résoudre sans assistance. Sous la grande île néo-zélandaise, entre l’île Stewart dans son nord et l’île d’Aukland dans son sud, croise l’Australien Nick Moloney (Skandia). Nick incurve sa route au sud et s’apprête à négocier une zone de vents faibles.Icebergs – Suite.Par 52 degrés de latitude sud, Jean Pierre Dick (Virbac-Paprec) est passé hier soir très près de deux icebergs qu’il a immédiatement signalés à la direction de course. A l’instar de Dominique Wavre (Temenos), Jean Pierre tente de gérer au mieux de petites bulles anticycloniques qui ont considérablement ralenti les deux hommes depuis hier.Conrad « Pac Man » Humphreys. Après avoir grignoté hier le Roxy d’Anne Liardet au classement général, l’insatiable britannique Conrad Humphreys (Hellomoto) a maintenant jeté son dévolu sur le Max Havelaar/Best Western de Benoît Parnaudeau. 150 milles séparent les deux hommes, mais l’anglais marche 3 à 4 nœuds plus vite que le français.Karen carbure au courage. On connaissait les soucis techniques qui pénalisent la progression de Benefic depuis son entrée dans l’Océan Indien. On prend aujourd’hui la mesure des souffrances physiques qu’endure Karen Leibovici depuis de nombreuses journées. A ses problèmes de dos récurrents, la jeune femme déplore de vives douleurs aux côtes consécutives à sa montée dans le mât. Vous avez dit « courage » ?Classement de 04h00 TU (05h00 heure française) :1. Jean Le Cam (Bonduelle)2. Vincent Riou (PRB) à 154,3 milles du leader 3. Mike Golding (Ecover) à 212,8 millesSource : Vendée Globe 2004

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.